PROGRAMME

INFORMATIONS  PRATIQUES

Recevez les annonces de concerts

 Jeudi 4 février 2016 à 20h16
Henry Lawes 1595-1662 Have you e’er seen the morning sun ? Slide soft you silver floods Nicholas Lanier 1588-1666 No more shall meads be deck'd with flowers Improvisation sur “Fortune my foe” d’après la version de John Dowland (1563-1626) [luth et dessus de viole] Henry Lawes 1595-1662 Sweet stay awhile ; why do you rise ? William Lawes 1602-1645 I’m sick of love Henry Lawes 1595-1662 Bid me but live, and I will live Wert thou yet fairer than thou art John Playford 1623-1686 The Queen’s delight / Lady Catherine Ogle, a new dance [dessus de viole et basse continue] Henry Purcell 1659-1695 O fair Cedaria Cupid, the slyest rogue alive Godfrey Finger 1660-v.1730 Division in G Major [basse de viole et basse continue] Henry Purcell 1659-1695 O solitude Sweeter than roses

Tarif unique 11€

Gratuit pour les enfants de moins de 15 ans

Règlement sur place

Chèque ou espèces uniquement (pas de CB)

 

Réservation indispensable

par mail de préférence : resa@lacourroie.org

ou par téléphone : 04 90 32 11 41

 

Placement libre

Concert sans entracte, durée 1h environ

 

Soupe, desserts et boissons vous sont proposés

à partir de 19h15 et à l’issue du concert

Boissons : 1€

Soupe : 3€

Desserts : 2€

 

Réserver

en cliquant ici

La Rêveuse Jeffrey Thompson, ténor Florence Bolton • dessus & basse de viole Benjamin Perrot • théorbe & luth Bertrand Cuiller • clavecin Henry Lawes / Henry Purcell Deux maîtres de l’art du chant dans l’Angleterre du XVIIème siècle L’Ensemble La Rêveuse bénéficie du soutien au titre de l’aide aux ensembles conventionnés du Ministère de la Culture (DRAC Centre), ainsi que de la Région Centre et de la Ville d’Orléans. L’ensemble est membre de la FEVIS - Fédération des ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés et du syndicat Profedim.
La Rêveuse Direction artistique, Benjamin Perrot & Florence Bolton Fondé par Benjamin Perrot et Florence Bolton, La Rêveuse est un ensemble composé de musiciens solistes, qui s'attache à redonner vie à certaines pages de la musique instrumentale ou vocale des XVIIème et XVIIIème siècles, période foisonnante d'expériences et d'inventions artistiques de toutes sortes. En privilégiant l'éloquence, la maîtrise des couleurs et la richesse du continuo, les musiciens de La Rêveuse veulent transmettre à l'auditeur la substance poétique, rhétorique et spirituelle de ces répertoires. Remarqué lors de ses différents concerts en France (Les Concerts Parisiens, Folle Journée de Nantes, Abbaye de Fontevraud, Festival de Chambord, Festival de Lanvellec, Festival Radio-France Montpellier, Scènes Nationales d'Orléans, Blois, Quimper, TNP de Villeurbanne, etc…), La Rêveuse se produit aussi à l'étranger (Royaume-Uni, Pays-Bas, Belgique, Suisse, Japon, Egypte, USA, Canada). Les enregistrements de l'ensemble (Locke/Purcell, K617 2006 ; Purcell, Mirare 2008 ; Buxtehude/Reinken, Mirare 2009 ; Elisabeth Jacquet de la Guerre, Mirare 2010, Sébastien de Brossard, Mirare 2011 ; Henry Lawes, Mirare 2013 ; Telemann, Mirare 2015 ; Devotional songs de Purcell, Mirare 2015 (CHOC de Classica) ont tous été salués par la critique française et internationale. Souhaitant créer des liens entre les différentes pratiques artistiques, l’ensemble a l’habitude de travailler avec le monde du théâtre. Il a notamment participé à différents spectacles avec Benjamin Lazar et le Théâtre de l’Incrédule (L’Autre Monde ou les Etats et Empires de la Lune, de Cyrano de Bergerac, Les Caractères de La Bruyère), Louise Moaty (Les Mille et Une Nuits, sur une adaptation théâtrale de la traduction d'Antoine Galland), Catherine Hiegel et François Morel (Le Bourgeois Gentilhomme), le plasticien Vincent Vergogne de la Cie Praxinoscope (Concerto Luminoso, spectacle de lanterne magique), ou encore la Cie de marionnettes Le Théâtre sans Toit (Pierre Blaise) (La Danse de Zadig, spectacle inspiré du Zadig de Voltaire). Parallèlement, l’ensemble développe un cycle de concerts-conférence mettant en miroir musique et peinture aux XVIIème et XVIIIème siècles, en collaboration avec Jean-Philippe Guye, professeur d’Arts et Civilisations au CNSM de Lyon. En 2016 et 2017, l'ensemble prévoit de nombreuses collaborations et nouvelles créations de spectacles, notamment un programme de motets de Colasse pour la Maison Royale de St Cyr avec les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles; Jack et le Haricot Magique, un conte musical en collaboration avec Kristof Le Garff ; la comédie ballet Monsieur de Pourceaugnac de Molière/Lully avec le Théâtre de l'Eventail (Raphaël de Angelis) ; In Vino Veritas, un spectacle cabaret réunissant musique ancienne et compositions contemporaines de Vincent Bouchot, mis en scène par Nicolas Vial. L’ensemble sortira également deux CDs : l’un dédié à des sonates en trio manuscrites de D.Buxtehude, l’autre de motets de Charpentier pour les Funérailles de la Reine Marie-Thérèse, enregistrés avec les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles (dir. Olivier Schneebeli). Florence Bolton Co-Direction artistique et viole de gambe Florence Bolton commence la musique à l'âge de sept ans, avec le clavecin et la flûte à bec. Attirée par les instruments à archet, elle se consacre finalement à la viole de gambe. Après avoir obtenu un premier prix de viole de gambe et un premier prix de musique de chambre au Conservatoire de Saint-Cloud (classe de Sylvia Abramovicz), elle entre au département de musique ancienne du CNSM de Lyon où elle étudie auprès de Marianne Muller. Elle y obtient un premier prix en 2001. Elle est par ailleurs titulaire d'une maîtrise de japonais de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO). En tant que soliste et continuiste, elle se produit dans le cadre de nombreux festivals en France et à l'étranger avec des ensembles tels qu'Akademia (Françoise Lasserre), Doulce Mémoire (Denis Raisin Dadre), La Fenice (Jean Tubéry), Il Seminario Musicale (Gérard Lesne), MusicaFavola (Stéphan Van Dyck), Pierre Robert (Frédéric Désenclos), Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), William Byrd (Graham O'Reilly), etc… Elle a fondé, avec Benjamin Perrot, l'ensemble La Rêveuse, dont elle assure avec lui la direction artistique. Avec la Rêveuse, elle a créé plusieurs spectacles dont L'Autre Monde ou les Etats et Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac (2004) et Les Caractères de La Bruyère (2006), avec le comédien et metteur en scène Benjamin Lazar, Les Mille Et Une Nuits (2011) avec la comédienne et metteur en scène Louise Moaty, Concerto Luminoso (2012) -spectacle de lanterne magique et musique ancienne- avec le plasticien Vincent Vergone. Florence Bolton enseigne la viole et la musique de chambre à Orléans et lors de divers stages de musique baroque. Elle a participé à de nombreux enregistrements discographiques chez Alpha, Arion, K 617, Ligia Digital, Mirare, Naïve et Zig-Zag Territoires. Benjamin Perrot Co-Direction artistique, luth et théorbe Après des études de guitare classique, et des années de pratique de différentes musiques improvisées, Benjamin Perrot choisit de se consacrer essentiellement à la musique ancienne. Il étudie le théorbe, le luth et la guitare baroque au C.N.R. de Paris, auprès d'Eric Bellocq et de Claire Antonini. Il y obtient en 1997 son Diplôme Supérieur de Musique Ancienne, à l'unanimité, avec les félicitations du jury. Il se perfectionne ensuite auprès de Pascal Monteilhet. En 1996-1997, il est également stagiaire accompagnateur au Studio Baroque de Versailles (Centre de Musique Baroque de Versailles). Depuis, il est invité, comme soliste et continuiste, en France et à l'étranger. Privilégiant la musique de chambre, il joue au sein de différents ensembles dont Les Basses Réunies (Bruno Cocset), Capriccio Stravagante (Skip Sempé), Le Concert Brisé (William Dongois), l'Ensemble Pierre Robert (Frédéric Désenclos), La Fenice (Jean Tubéry), Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), Il Seminario Musicale (Gérard Lesne), Stradivaria (Daniel Cuiller) ou encore en orchestre avec Les Arts Florissants (William Christie), Le Concert Spirituel (Hervé Niquet)… En 2004, il crée avec Florence Bolton et le comédien et metteur en scène Benjamin Lazar le spectacle L'Autre Monde ou les Etats et Empires de la Lune sur un texte de Cyrano de Bergerac et des musiques de ses contemporains. Il est co-fondateur, avec Florence Bolton, de l'ensemble La Rêveuse, dont la démarche artistique est tournée vers les musiques des XVIIème et XVIIIème siècles, à travers une recherche sur l'éloquence, la finesse des couleurs, et une pratique avant tout vivante de ce répertoire. Benjamin Perrot a participé à une cinquantaine d'enregistrements discographiques, chez Accord, Alpha, Calliope, Glossa, K 617, Mirare, Naïve, Zig-Zag Territoires… Il enseigne le luth et le théorbe au Conservatoire de Versailles et est chef de chant au Centre de Musique Baroque de Versailles. Par ailleurs, il enseigne dans plusieurs stages de musique ancienne.
Né dans une famille de musiciens, Bertrand Cuiller a débuté le clavecin à 8 ans avec sa mère Jocelyne. A treize ans il a rencontré Pierre Hantaï, qui fut son mentor pendant plusieurs années. Il a également étudié le clavecin au CNSMD de Paris auprès de Christophe Rousset. Passionné par le son du cor, il a appris à jouer les cors baroque et moderne. En 1998, il remportait à 19 ans le troisième prix du concours international de clavecin de Bruges.
Bertrand Cuiller se consacre au répertoire soliste pour clavecin, dont il affectionne particulièrement les compositeurs anglais William Byrd et John Bull, qu'il a enregistré pour Mirare et Alpha. Il a également gravé pour ces labels des concerti de Johann Sebastian Bach avec son père Daniel et Stradivaria, ainsi que des sonates de Domenico Scarlatti. Bertrand Cuiller crée en 2014 Le Caravansérail, ensemble de musique baroque, dans le but de monter des projets autour des compositeurs qui lui tiennent à coeur et qu'il souhaite explorer en plus grands effectifs. 
Il se produit également comme chambriste avec Bruno Cocset et les Basses Réunies, au sein de La Rêveuse, ainsi qu'en duo avec Sophie Gent, Marine Sablonnière ou Jana Semeradova.
Bertrand Cuiller a créé plusieurs spectacles avec la comédienne et metteur en scène Louise Moaty, dont la saison passée, l'opéra Venus & Adonis de John Blow, dans lequel il dirigeait le choeur et l'orchestre des Musicien du Paradis ainsi que la Maîtrise de Caen, avec Céline Scheen et Marc Mauillon dans les rôles-titre.
Bertrand Cuiller a enregistré à l'Abbaye de Royaumont l'intégrale de l'oeuvre pour clavecin de Jean-Philippe Rameau, sortie prévue en octobre 2014 chez Mirare.
Bertrand Cuiller et Le Caravansérail sont en résidence à la fondation Royaumont (2014-2016) Jeffrey Thompson Ténor Après avoir obtenu son diplôme au Conservatoire de Cincinnati (USA) avec William McGraw en 2001, Jeffrey Thompson se voit décerner le premier prix au Concours International de Chant Baroque de Chimay (Belgique) présidé par William Christie et, dans la foulée, il débute dans le rôle de Lurcanio dans "Ariodante" à Boston avec The Handel and Haydn Society sous la direction de Christopher Hogwood. En 2002, Jeffrey Thompson est sélectionné pour participer à la première édition du Jardin des Voix avec Les Arts Florissants (William Christie) pour une tournée européenne. Il a également chanté sous la direction de William Christie la partie solo du motet "In Convertendo" de Rameau, pour un DVD édité par Opus Arte et suivi par des nombres concerts avec Les Arts Florissants. Depuis, il a interprété différents rôles d'opéras sur de nombreuses scènes internationales, dont Zotico ("Eliogabalo"/Cavalli, direction René Jacobs, 2004, Théâtre de la Monnaie, Bruxelles et Festival d'Innsbruck) ; Monostatos ("La Flûte Enchantée"/ Mozart, direction René Jacobs, 2005, Théâtre de la Monnaie) ; Ninus ("Pirame et Thisbé"/ Rebel & Francoeur, direction Daniel Cuiller, 2007, Nantes) ; Atys ("Les Paladins"/ Rameau, Opéra de Bâle). On a pu l'entendre à l'Opéra Comique dans "Sancho Panza" (Philidor) en 2010 avec La Simphonie du Marais. Il s'est également produit à Budapest dans le rôle du Testo dans "Il Combattimento" de Monteverdi et celui d'Hippolyte dans "Hippolyte et Aricie" de Rameau sous la direction de György Vashegyi. En 2011-2012, il a chanté le rôle d'Aldobrandin dans l'opéra "Le Magnifique" de Grétry à New York et à Washington avec Opéra Lafayette sous la direction de Ryan Brown (enregistré chez Naxos), et Giancuir dans "Zanaida" de J.C. Bach sous la direction de David Stern et son ensemble, Opéra Fuoco, à Leipzig, Paris, Malte et Vienne. Il a enregistré également un disque consacré à la musique de Sébastien de Brossard avec l'ensemble La Rêveuse et a tourné aux États-Unis avec le même ensemble dans la musique de Michel Lambert et Charpentier. En 2012-2013, il chante le rôle d'Acamas dans"Pyrrhus" (Pancrace Royer) à Versailles (enregistrement prévu en 2014 chez Alpha), Castor dans "Castor et Pollux" de Rameau avec Pinchgut Opéra à Sydney (enregistrement prévu en 2014), et Glaucus dans "Scylla et Glaucus" de Leclair à Budapest. Toujours dans la saison 2012-2013, à New York, Washington et Versailles, il a chanté le rôle de Lurewel dans l'opéra "Le Roi et le Fermier" de Monsigny avec Opéra Lafayette (enregistré chez Naxos), le rôle de Septimius dans "Theodora" (Haendel) et le rôle titre dans "Judas Maccabeus" (Haendel) à Budapest ainsi que l'Évangéliste dans "La Passion selon Saint-Jean" de Bach aux États-Unis. Son premier disque solo des airs de Henry Lawes enregistré avec La Rêveuse chez Mirare paraît en 2013. En 2014 il as chanté le rôle de Monsieur Riss dans "Les Femmes Vengées" de Philidor à Washington, New York et Versailles avec Opéra Lafayette (enregistré chez Naxos) , "Les Vêpres" de Monteverdi et dans le rôle titre du "Platée" de Rameau à Budapest, les rôles d'Osiris et Aruéris dans "Les Fêtes de l'hymen et de l'amour" de Rameau aussi avec Opéra Lafayette, des enregistrements avec Ensemble Faenza de la musique de Giulio San Pietro de'Negri, de la musique sacrée de Henry Purcell avec la Rêveuse et une Messe inédite de Scarlatti avec Le Parnasse Français, une tournée européenne avec La Rêveuse dans la musique de Henry Lawes, et Charpentier avec La Poème Harmonique à Cracovie et Cologne. En 2015 il vas chanter, entre autre, une tournée et enregistrement des chansons de John Dowland avec luthiste Bor Zuljan, une tournée au Canada avec La Rêveuse, des concerts de Charpentier et Lully avec Le Poème Harmonique, un enregistrement avec ensemble La Faenza des Madrigaux de Giovanni Zamboni, les grands motets de Mondonville à Budapest et Versailles, et Bach à la festival d'Ambronay.
 Jeudi 4 février 2016 à 20h16
Henry Lawes 1595-1662 Have you e’er seen the morning sun ? Slide soft you silver floods Nicholas Lanier 1588-1666 No more shall meads be deck'd with flowers Improvisation sur “Fortune my foe” d’après la version de John Dowland (1563-1626) [luth et dessus de viole] Henry Lawes 1595-1662 Sweet stay awhile ; why do you rise ? William Lawes 1602-1645 I’m sick of love Henry Lawes 1595-1662 Bid me but live, and I will live Wert thou yet fairer than thou art John Playford 1623-1686 The Queen’s delight / Lady Catherine Ogle, a new dance [dessus de viole et basse continue] Henry Purcell 1659-1695 O fair Cedaria Cupid, the slyest rogue alive Godfrey Finger 1660-v.1730 Division in G Major [basse de viole et basse continue] Henry Purcell 1659-1695 O solitude Sweeter than roses
La Rêveuse Jeffrey Thompson, ténor Florence Bolton • dessus & basse de viole Benjamin Perrot • théorbe & luth Bertrand Cuiller • clavecin Henry Lawes / Henry Purcell Deux maîtres de l’art du chant dans l’Angleterre du XVIIème siècle L’Ensemble La Rêveuse bénéficie du soutien au titre de l’aide aux ensembles conventionnés du Ministère de la Culture (DRAC Centre), ainsi que de la Région Centre et de la Ville d’Orléans. L’ensemble est membre de la FEVIS - Fédération des ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés et du syndicat Profedim.
La Rêveuse Direction artistique, Benjamin Perrot & Florence Bolton Fondé par Benjamin Perrot et Florence Bolton, La Rêveuse est un ensemble composé de musiciens solistes, qui s'attache à redonner vie à certaines pages de la musique instrumentale ou vocale des XVIIème et XVIIIème siècles, période foisonnante d'expériences et d'inventions artistiques de toutes sortes. En privilégiant l'éloquence, la maîtrise des couleurs et la richesse du continuo, les musiciens de La Rêveuse veulent transmettre à l'auditeur la substance poétique, rhétorique et spirituelle de ces répertoires. Remarqué lors de ses différents concerts en France (Les Concerts Parisiens, Folle Journée de Nantes, Abbaye de Fontevraud, Festival de Chambord, Festival de Lanvellec, Festival Radio-France Montpellier, Scènes Nationales d'Orléans, Blois, Quimper, TNP de Villeurbanne, etc…), La Rêveuse se produit aussi à l'étranger (Royaume-Uni, Pays-Bas, Belgique, Suisse, Japon, Egypte, USA, Canada). Les enregistrements de l'ensemble (Locke/Purcell, K617 2006 ; Purcell, Mirare 2008 ; Buxtehude/Reinken, Mirare 2009 ; Elisabeth Jacquet de la Guerre, Mirare 2010, Sébastien de Brossard, Mirare 2011 ; Henry Lawes, Mirare 2013 ; Telemann, Mirare 2015 ; Devotional songs de Purcell, Mirare 2015 (CHOC de Classica) ont tous été salués par la critique française et internationale. Souhaitant créer des liens entre les différentes pratiques artistiques, l’ensemble a l’habitude de travailler avec le monde du théâtre. Il a notamment participé à différents spectacles avec Benjamin Lazar et le Théâtre de l’Incrédule (L’Autre Monde ou les Etats et Empires de la Lune, de Cyrano de Bergerac, Les Caractères de La Bruyère), Louise Moaty (Les Mille et Une Nuits, sur une adaptation théâtrale de la traduction d'Antoine Galland), Catherine Hiegel et François Morel (Le Bourgeois Gentilhomme), le plasticien Vincent Vergogne de la Cie Praxinoscope (Concerto Luminoso, spectacle de lanterne magique), ou encore la Cie de marionnettes Le Théâtre sans Toit (Pierre Blaise) (La Danse de Zadig, spectacle inspiré du Zadig de Voltaire). Parallèlement, l’ensemble développe un cycle de concerts-conférence mettant en miroir musique et peinture aux XVIIème et XVIIIème siècles, en collaboration avec Jean-Philippe Guye, professeur d’Arts et Civilisations au CNSM de Lyon. En 2016 et 2017, l'ensemble prévoit de nombreuses collaborations et nouvelles créations de spectacles, notamment un programme de motets de Colasse pour la Maison Royale de St Cyr avec les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles; Jack et le Haricot Magique, un conte musical en collaboration avec Kristof Le Garff ; la comédie ballet Monsieur de Pourceaugnac de Molière/Lully avec le Théâtre de l'Eventail (Raphaël de Angelis) ; In Vino Veritas, un spectacle cabaret réunissant musique ancienne et compositions contemporaines de Vincent Bouchot, mis en scène par Nicolas Vial. L’ensemble sortira également deux CDs : l’un dédié à des sonates en trio manuscrites de D.Buxtehude, l’autre de motets de Charpentier pour les Funérailles de la Reine Marie-Thérèse, enregistrés avec les Pages et les Chantres du Centre de Musique Baroque de Versailles (dir. Olivier Schneebeli). Florence Bolton Co-Direction artistique et viole de gambe Florence Bolton commence la musique à l'âge de sept ans, avec le clavecin et la flûte à bec. Attirée par les instruments à archet, elle se consacre finalement à la viole de gambe. Après avoir obtenu un premier prix de viole de gambe et un premier prix de musique de chambre au Conservatoire de Saint-Cloud (classe de Sylvia Abramovicz), elle entre au département de musique ancienne du CNSM de Lyon où elle étudie auprès de Marianne Muller. Elle y obtient un premier prix en 2001. Elle est par ailleurs titulaire d'une maîtrise de japonais de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO). En tant que soliste et continuiste, elle se produit dans le cadre de nombreux festivals en France et à l'étranger avec des ensembles tels qu'Akademia (Françoise Lasserre), Doulce Mémoire (Denis Raisin Dadre), La Fenice (Jean Tubéry), Il Seminario Musicale (Gérard Lesne), MusicaFavola (Stéphan Van Dyck), Pierre Robert (Frédéric Désenclos), Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), William Byrd (Graham O'Reilly), etc… Elle a fondé, avec Benjamin Perrot, l'ensemble La Rêveuse, dont elle assure avec lui la direction artistique. Avec la Rêveuse, elle a créé plusieurs spectacles dont L'Autre Monde ou les Etats et Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac (2004) et Les Caractères de La Bruyère (2006), avec le comédien et metteur en scène Benjamin Lazar, Les Mille Et Une Nuits (2011) avec la comédienne et metteur en scène Louise Moaty, Concerto Luminoso (2012) -spectacle de lanterne magique et musique ancienne- avec le plasticien Vincent Vergone. Florence Bolton enseigne la viole et la musique de chambre à Orléans et lors de divers stages de musique baroque. Elle a participé à de nombreux enregistrements discographiques chez Alpha, Arion, K 617, Ligia Digital, Mirare, Naïve et Zig-Zag Territoires. Benjamin Perrot Co-Direction artistique, luth et théorbe Après des études de guitare classique, et des années de pratique de différentes musiques improvisées, Benjamin Perrot choisit de se consacrer essentiellement à la musique ancienne. Il étudie le théorbe, le luth et la guitare baroque au C.N.R. de Paris, auprès d'Eric Bellocq et de Claire Antonini. Il y obtient en 1997 son Diplôme Supérieur de Musique Ancienne, à l'unanimité, avec les félicitations du jury. Il se perfectionne ensuite auprès de Pascal Monteilhet. En 1996-1997, il est également stagiaire accompagnateur au Studio Baroque de Versailles (Centre de Musique Baroque de Versailles). Depuis, il est invité, comme soliste et continuiste, en France et à l'étranger. Privilégiant la musique de chambre, il joue au sein de différents ensembles dont Les Basses Réunies (Bruno Cocset), Capriccio Stravagante (Skip Sempé), Le Concert Brisé (William Dongois), l'Ensemble Pierre Robert (Frédéric Désenclos), La Fenice (Jean Tubéry), Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), Il Seminario Musicale (Gérard Lesne), Stradivaria (Daniel Cuiller) ou encore en orchestre avec Les Arts Florissants (William Christie), Le Concert Spirituel (Hervé Niquet)… En 2004, il crée avec Florence Bolton et le comédien et metteur en scène Benjamin Lazar le spectacle L'Autre Monde ou les Etats et Empires de la Lune sur un texte de Cyrano de Bergerac et des musiques de ses contemporains. Il est co-fondateur, avec Florence Bolton, de l'ensemble La Rêveuse, dont la démarche artistique est tournée vers les musiques des XVIIème et XVIIIème siècles, à travers une recherche sur l'éloquence, la finesse des couleurs, et une pratique avant tout vivante de ce répertoire. Benjamin Perrot a participé à une cinquantaine d'enregistrements discographiques, chez Accord, Alpha, Calliope, Glossa, K 617, Mirare, Naïve, Zig-Zag Territoires… Il enseigne le luth et le théorbe au Conservatoire de Versailles et est chef de chant au Centre de Musique Baroque de Versailles. Par ailleurs, il enseigne dans plusieurs stages de musique ancienne.
Né dans une famille de musiciens, Bertrand Cuiller a débuté le clavecin à 8 ans avec sa mère Jocelyne. A treize ans il a rencontré Pierre Hantaï, qui fut son mentor pendant plusieurs années. Il a également étudié le clavecin au CNSMD de Paris auprès de Christophe Rousset. Passionné par le son du cor, il a appris à jouer les cors baroque et moderne. En 1998, il remportait à 19 ans le troisième prix du concours international de clavecin de Bruges.
Bertrand Cuiller se consacre au répertoire soliste pour clavecin, dont il affectionne particulièrement les compositeurs anglais William Byrd et John Bull, qu'il a enregistré pour Mirare et Alpha. Il a également gravé pour ces labels des concerti de Johann Sebastian Bach avec son père Daniel et Stradivaria, ainsi que des sonates de Domenico Scarlatti. Bertrand Cuiller crée en 2014 Le Caravansérail, ensemble de musique baroque, dans le but de monter des projets autour des compositeurs qui lui tiennent à coeur et qu'il souhaite explorer en plus grands effectifs. 
Il se produit également comme chambriste avec Bruno Cocset et les Basses Réunies, au sein de La Rêveuse, ainsi qu'en duo avec Sophie Gent, Marine Sablonnière ou Jana Semeradova.
Bertrand Cuiller a créé plusieurs spectacles avec la comédienne et metteur en scène Louise Moaty, dont la saison passée, l'opéra Venus & Adonis de John Blow, dans lequel il dirigeait le choeur et l'orchestre des Musicien du Paradis ainsi que la Maîtrise de Caen, avec Céline Scheen et Marc Mauillon dans les rôles-titre.
Bertrand Cuiller a enregistré à l'Abbaye de Royaumont l'intégrale de l'oeuvre pour clavecin de Jean-Philippe Rameau, sortie prévue en octobre 2014 chez Mirare.
Bertrand Cuiller et Le Caravansérail sont en résidence à la fondation Royaumont (2014-2016) Jeffrey Thompson Ténor Après avoir obtenu son diplôme au Conservatoire de Cincinnati (USA) avec William McGraw en 2001, Jeffrey Thompson se voit décerner le premier prix au Concours International de Chant Baroque de Chimay (Belgique) présidé par William Christie et, dans la foulée, il débute dans le rôle de Lurcanio dans "Ariodante" à Boston avec The Handel and Haydn Society sous la direction de Christopher Hogwood. En 2002, Jeffrey Thompson est sélectionné pour participer à la première édition du Jardin des Voix avec Les Arts Florissants (William Christie) pour une tournée européenne. Il a également chanté sous la direction de William Christie la partie solo du motet "In Convertendo" de Rameau, pour un DVD édité par Opus Arte et suivi par des nombres concerts avec Les Arts Florissants. Depuis, il a interprété différents rôles d'opéras sur de nombreuses scènes internationales, dont Zotico ("Eliogabalo"/Cavalli, direction René Jacobs, 2004, Théâtre de la Monnaie, Bruxelles et Festival d'Innsbruck) ; Monostatos ("La Flûte Enchantée"/ Mozart, direction René Jacobs, 2005, Théâtre de la Monnaie) ; Ninus ("Pirame et Thisbé"/ Rebel & Francoeur, direction Daniel Cuiller, 2007, Nantes) ; Atys ("Les Paladins"/ Rameau, Opéra de Bâle). On a pu l'entendre à l'Opéra Comique dans "Sancho Panza" (Philidor) en 2010 avec La Simphonie du Marais. Il s'est également produit à Budapest dans le rôle du Testo dans "Il Combattimento" de Monteverdi et celui d'Hippolyte dans "Hippolyte et Aricie" de Rameau sous la direction de György Vashegyi. En 2011-2012, il a chanté le rôle d'Aldobrandin dans l'opéra "Le Magnifique" de Grétry à New York et à Washington avec Opéra Lafayette sous la direction de Ryan Brown (enregistré chez Naxos), et Giancuir dans "Zanaida" de J.C. Bach sous la direction de David Stern et son ensemble, Opéra Fuoco, à Leipzig, Paris, Malte et Vienne. Il a enregistré également un disque consacré à la musique de Sébastien de Brossard avec l'ensemble La Rêveuse et a tourné aux États-Unis avec le même ensemble dans la musique de Michel Lambert et Charpentier. En 2012-2013, il chante le rôle d'Acamas dans"Pyrrhus" (Pancrace Royer) à Versailles (enregistrement prévu en 2014 chez Alpha), Castor dans "Castor et Pollux" de Rameau avec Pinchgut Opéra à Sydney (enregistrement prévu en 2014), et Glaucus dans "Scylla et Glaucus" de Leclair à Budapest. Toujours dans la saison 2012-2013, à New York, Washington et Versailles, il a chanté le rôle de Lurewel dans l'opéra "Le Roi et le Fermier" de Monsigny avec Opéra Lafayette (enregistré chez Naxos), le rôle de Septimius dans "Theodora" (Haendel) et le rôle titre dans "Judas Maccabeus" (Haendel) à Budapest ainsi que l'Évangéliste dans "La Passion selon Saint-Jean" de Bach aux États-Unis. Son premier disque solo des airs de Henry Lawes enregistré avec La Rêveuse chez Mirare paraît en 2013. En 2014 il as chanté le rôle de Monsieur Riss dans "Les Femmes Vengées" de Philidor à Washington, New York et Versailles avec Opéra Lafayette (enregistré chez Naxos) , "Les Vêpres" de Monteverdi et dans le rôle titre du "Platée" de Rameau à Budapest, les rôles d'Osiris et Aruéris dans "Les Fêtes de l'hymen et de l'amour" de Rameau aussi avec Opéra Lafayette, des enregistrements avec Ensemble Faenza de la musique de Giulio San Pietro de'Negri, de la musique sacrée de Henry Purcell avec la Rêveuse et une Messe inédite de Scarlatti avec Le Parnasse Français, une tournée européenne avec La Rêveuse dans la musique de Henry Lawes, et Charpentier avec La Poème Harmonique à Cracovie et Cologne. En 2015 il vas chanter, entre autre, une tournée et enregistrement des chansons de John Dowland avec luthiste Bor Zuljan, une tournée au Canada avec La Rêveuse, des concerts de Charpentier et Lully avec Le Poème Harmonique, un enregistrement avec ensemble La Faenza des Madrigaux de Giovanni Zamboni, les grands motets de Mondonville à Budapest et Versailles, et Bach à la festival d'Ambronay.