INFORMATIONS  PRATIQUES

Recevez les annonces de concerts

Tarif unique 11€

Gratuit pour les enfants de moins de 15 ans

Règlement sur place

Chèque ou espèces uniquement (pas de CB)

 

Réservation indispensable

par mail de préférence : resa@lacourroie.org

ou par téléphone : 04 90 32 11 41

 

Placement libre

Concert sans entracte, durée 1h environ

 

Soupe, desserts et boissons vous sont proposés

à partir de 19h15 et à l’issue du concert

Boissons : 1€

Soupe : 3€

Desserts : 2€

 

Réserver

en cliquant ici

PROGRAMME

1. Não é, mãe? (texte et musique Duarte) 2. Vai de Roda (texte et musique Duarte) 3. Fado Escorpião (texte Duarte / Fado Meia-Noite) 4. Cinco Quadras ao Gosto Popular (texte Fernando Pessoa / Fado Alfacinha) 5. Desassossego (texte Duarte / Fado Tamanquinhas) 6. Boa Sorte ou Despedida ? (texte Duarte / Fado Vianinha) 7. Quadras de A6 e de A2 (texte Duarte / Fado Meia-noite e uma Guitarra) Instrumental 8. Quadras Populares (texte et musique Duarte) 9. Cantar de Emigração (texte et musique Adriano Correia de Oliveira) 10. Mistérios de Lisboa (texte Teresa Font / musique Duarte) 12. Quadras dum dia sozinho (texte Duarte / musique Carlos Manuel Proenca et Duarte) 13. Rosas (texte Duarte / musique Carlos Manuel Proenca et Duarte) 14. Eu sei que foste eterna numa hora (texte Duarte / Fado Alberto) 16. Saudades Trago Comigo (texte Duarte / Fado Mouraria)  DUARTE LA VOIX DU FADO avec Pedro AMENDOEIRA • guitare portugaise Rogiéro FERREIRA • guitare Dimanche 21 et Lundi 22 février 2016 à 20h16
COMPLET
Duarte, la voix du Fado Déclaré patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, le fado porte toute l’histoire du Portugal, à travers ces mélodies d’une nostalgie si profonde : s’y expriment la tristesse du départ et la mélancolie de l’absence, cette fameuse « saudade » qui a suscité un vaste répertoire de chants et de poèmes sublimes. Jeune talent à la voix unique, distingué par le prestigieux Prix de la Fondation Amalia Rodrigues en 2006, Duarte nous envoûte au fil de ces chants à nul autre pareil. Révélé pour la première fois au public français lors de la soirée d'inauguration du festival Chantiers d'Europe au Théâtre de la Ville à Paris en juin 2014, Duarte nous dévoile la beauté d’un fado renouvelé : à 34 ans, il est l’un des interprètes masculins les plus emblématiques de la jeune génération du fado. Il chante le fado traditionnel avec une justesse et une maturité rare, mais il se distingue également par des compositions originales tant sur le plan musical qu’au niveau des textes, splendides poèmes et mélodies empreints de tristesse et de mélancolie, dans la pure lignée du fado. Duarte se révèle dans une formation en trio, accompagné de deux émérites guitaristes portugais : Pedro Amandoeira à la guitare portugaise et Rogerio Ferreira à la guitare classique. Ce trio nous emmène au cœur de l’âme portugaise le temps d'une soirée exceptionnelle
Duarte est né à Évora et a vécu son enfance à Arraiolos dans l'Alentejo. À sept ans il commence son apprentissage musical ; il chante le Fado, puis à l'adolescence il participe à un groupe de Pop/Rock. Jusqu'en 1997, il étudie, à l'Académie de Musique d'Évora, le piano et la guitare classique ainsi que l'histoire de la musique. Il fait également partie de la chorale de l'école ainsi que d'un ensemble de musique de chambre. Il devient maître de musique et collabore à des séances de musicothérapie dans une Institution de Solidarité Sociale. À l'Université d'Évora, il obtient une licence de Psychologie Clinique et est membre de la Tuna Acadêmica. Duarte redécouvre alors le fado ; il étudie des fados traditionnels et commence à écrire ses propres textes, dont certains font aujourd’hui partie de son répertoire. Il commence à chanter dans les Casas de Fado. Pour son premier CD “Fados Meus” (2004), Duarte choisit des fados traditionnels associés à des poèmes de Fernando Pessoa, Aldina Duarte, Maria Teresa Grave ainsi que le titre Évora Doce, dont il est auteur et compositeur. Grâce à ce premier disque, il donne des récitals au Portugal et Espagne. “Dizem que meu fado é triste” (On dit que mon fado est triste) poème de Duarte sur le Fado Menor de Porto est présent sur deux compilations “Fado de Porto” et “10 ans de Fado”, produit par le journal Publico. Depuis 2004, il se présente régulièrement chez Maria da Fé et José Luis Gordo, à la Casa de Fado Senhor Vinho. Il participe à des émissions de radio et de télévision et se produit sur scène, notamment lors du concert Noite de Fado Jovem organisé par la Mairie de Lisbonne et le Musée du Fado, à Évora lors du Festival d'Été 2005 et il participe au Spectacle Commémoratif des 50 Ans de la RTP (Radiotélévision Portugaise) La Fondation Amália Rodrigues lui a attribué en 2007 le prix “Fadiste Révélation” et la Mairie d'Arraiolos la Médaille du Mérite Municipal. Entre Novembre et Décembre 2007, invité par la compositrice Evanthia Reboutsika et la chanteuse Elli Paspala, Duarte se produit au Teatro Polis d'Athènes, en Grèce. Le succès est tel qu'il est invité en Août au Ier Festival de Musique Méditerranéenne de Chios (Grèce). En 2008, Duarte chante en Guinée-Bissau, à l'invitation de l'Ambassade du Portugal. Cette même année, il compose un thème pour la bande son du le film “Mistérios de Lisboa”, du réalisateur José Fonseca e Costa. Dans son dernier enregistrement “Aquela Coisa da Gente”, paru en 2008, Duarte associe des fados traditionnels et de nouvelles sonorités. Pour Duarte, le fado est l'une des plus belles formes d'art, et il pense que les fadistes ne peuvent pas rester isolés dans une bulle, puisqu'ils reçoivent des informations et des influences musicales diverses. Ses références sont les fadistes Carlos do Carmo, Camané et Amália Rodrigues mais aussi des artistes d'autres univers musicaux portugais comme les chanteurs et compositeurs Sérgio Godinho et Jorge Palma.
Rogério Ferreira • Guitare Né à Lisbonne en 1974, il commence à l'âge de 9 ans à jouer de la guitare de Fado, influencé par son père. Il devient professionnel et accompagne de nombreuses grandes voix du fado, il accompagne les voix de Fado les plus variées, comme Maria da Fé, António Zambujo, Aldina Duarte, Manuel Cardoso de Meneses, Joana Amandoeira, Rodrigo et Vincente da Câmara
Pedro Amendoeira • Guitare portugaise Pedro Amendoeira, est né à Santarém le 12 Juin 1972. Passionné par la musique depuis l’enfance, il entre au Conservatoire à 15 ans et suit des cours de guitare classique pendant 3 ans. Il commence à s’intéresser au Fado en même temps que sa sœur Joana Amendoeira. Il se lance alors en tant que musicien de fado, accompagnant, lors de diverses nuits de fado, les chanteurs de sa région (Ribatejo), en jouant de la guitare basse. Son goût de la guitare portugaise arrive à 25 ans, attiré par l’instrument le plus représentatif de la tradition du fado. Il commence à jouer dans les nuits du fado, et se référant aux deux principaux initiateurs de son évolution vers la guitare portugaise : les musiciens de sa région Gilberto Silva et Carlos Velez. Ce dernier l’invite à jouer pour la Casa Nuno Pereira, où il reste quelques années, puis il est ensuite invité à jouer avec Marisa. Il accompagne également de grands noms tels que Maria Nazareth Cidália Moreira, Celeste Rodrigues, Camané, Maria Amélia Proença, Fernando Maurício, Cristina Branco, Maria da Fé, Anita Guerrero, entre autres, et bien sûr il accompagne toujours Joana Amendoeira, avec laquelle il enregistre son premier disque en 2004. En 2008, il a été invité en tant qu’artiste résident au restaurant Le Hêtre dans le Bairro Alto, où il se produit quotidiennement
1. Não é, mãe? (texte et musique Duarte) 2. Vai de Roda (texte et musique Duarte) 3. Fado Escorpião (texte Duarte / Fado Meia-Noite) 4. Cinco Quadras ao Gosto Popular (texte Fernando Pessoa / Fado Alfacinha) 5. Desassossego (texte Duarte / Fado Tamanquinhas) 6. Boa Sorte ou Despedida ? (texte Duarte / Fado Vianinha) 7. Quadras de A6 e de A2 (texte Duarte / Fado Meia-noite e uma Guitarra) Instrumental 8. Quadras Populares (texte et musique Duarte) 9. Cantar de Emigração (texte et musique Adriano Correia de Oliveira) 10. Mistérios de Lisboa (texte Teresa Font / musique Duarte) 12. Quadras dum dia sozinho (texte Duarte / musique Carlos Manuel Proenca et Duarte) 13. Rosas (texte Duarte / musique Carlos Manuel Proenca et Duarte) 14. Eu sei que foste eterna numa hora (texte Duarte / Fado Alberto) 16. Saudades Trago Comigo (texte Duarte / Fado Mouraria)
 DUARTE LA VOIX DU FADO avec Pedro AMENDOEIRA • guitare portugaise Rogiéro FERREIRA • guitare
Dimanche 21 et Lundi 22 février 2016 à 20h16
COMPLET
Duarte, la voix du Fado Déclaré patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, le fado porte toute l’histoire du Portugal, à travers ces mélodies d’une nostalgie si profonde : s’y expriment la tristesse du départ et la mélancolie de l’absence, cette fameuse « saudade » qui a suscité un vaste répertoire de chants et de poèmes sublimes. Jeune talent à la voix unique, distingué par le prestigieux Prix de la Fondation Amalia Rodrigues en 2006, Duarte nous envoûte au fil de ces chants à nul autre pareil. Révélé pour la première fois au public français lors de la soirée d'inauguration du festival Chantiers d'Europe au Théâtre de la Ville à Paris en juin 2014, Duarte nous dévoile la beauté d’un fado renouvelé : à 34 ans, il est l’un des interprètes masculins les plus emblématiques de la jeune génération du fado. Il chante le fado traditionnel avec une justesse et une maturité rare, mais il se distingue également par des compositions originales tant sur le plan musical qu’au niveau des textes, splendides poèmes et mélodies empreints de tristesse et de mélancolie, dans la pure lignée du fado. Duarte se révèle dans une formation en trio, accompagné de deux émérites guitaristes portugais : Pedro Amandoeira à la guitare portugaise et Rogerio Ferreira à la guitare classique. Ce trio nous emmène au cœur de l’âme portugaise le temps d'une soirée exceptionnelle
Duarte est né à Évora et a vécu son enfance à Arraiolos dans l'Alentejo. À sept ans il commence son apprentissage musical ; il chante le Fado, puis à l'adolescence il participe à un groupe de Pop/Rock. Jusqu'en 1997, il étudie, à l'Académie de Musique d'Évora, le piano et la guitare classique ainsi que l'histoire de la musique. Il fait également partie de la chorale de l'école ainsi que d'un ensemble de musique de chambre. Il devient maître de musique et collabore à des séances de musicothérapie dans une Institution de Solidarité Sociale. À l'Université d'Évora, il obtient une licence de Psychologie Clinique et est membre de la Tuna Acadêmica. Duarte redécouvre alors le fado ; il étudie des fados traditionnels et commence à écrire ses propres textes, dont certains font aujourd’hui partie de son répertoire. Il commence à chanter dans les Casas de Fado. Pour son premier CD “Fados Meus” (2004), Duarte choisit des fados traditionnels associés à des poèmes de Fernando Pessoa, Aldina Duarte, Maria Teresa Grave ainsi que le titre Évora Doce, dont il est auteur et compositeur. Grâce à ce premier disque, il donne des récitals au Portugal et Espagne. “Dizem que meu fado é triste” (On dit que mon fado est triste) poème de Duarte sur le Fado Menor de Porto est présent sur deux compilations “Fado de Porto” et “10 ans de Fado”, produit par le journal Publico. Depuis 2004, il se présente régulièrement chez Maria da Fé et José Luis Gordo, à la Casa de Fado Senhor Vinho. Il participe à des émissions de radio et de télévision et se produit sur scène, notamment lors du concert Noite de Fado Jovem organisé par la Mairie de Lisbonne et le Musée du Fado, à Évora lors du Festival d'Été 2005 et il participe au Spectacle Commémoratif des 50 Ans de la RTP (Radiotélévision Portugaise) La Fondation Amália Rodrigues lui a attribué en 2007 le prix “Fadiste Révélation” et la Mairie d'Arraiolos la Médaille du Mérite Municipal. Entre Novembre et Décembre 2007, invité par la compositrice Evanthia Reboutsika et la chanteuse Elli Paspala, Duarte se produit au Teatro Polis d'Athènes, en Grèce. Le succès est tel qu'il est invité en Août au Ier Festival de Musique Méditerranéenne de Chios (Grèce). En 2008, Duarte chante en Guinée-Bissau, à l'invitation de l'Ambassade du Portugal. Cette même année, il compose un thème pour la bande son du le film “Mistérios de Lisboa”, du réalisateur José Fonseca e Costa. Dans son dernier enregistrement “Aquela Coisa da Gente”, paru en 2008, Duarte associe des fados traditionnels et de nouvelles sonorités. Pour Duarte, le fado est l'une des plus belles formes d'art, et il pense que les fadistes ne peuvent pas rester isolés dans une bulle, puisqu'ils reçoivent des informations et des influences musicales diverses. Ses références sont les fadistes Carlos do Carmo, Camané et Amália Rodrigues mais aussi des artistes d'autres univers musicaux portugais comme les chanteurs et compositeurs Sérgio Godinho et Jorge Palma.
Rogério Ferreira • Guitare Né à Lisbonne en 1974, il commence à l'âge de 9 ans à jouer de la guitare de Fado, influencé par son père. Il devient professionnel et accompagne de nombreuses grandes voix du fado, il accompagne les voix de Fado les plus variées, comme Maria da Fé, António Zambujo, Aldina Duarte, Manuel Cardoso de Meneses, Joana Amandoeira, Rodrigo et Vincente da Câmara
Pedro Amendoeira • Guitare portugaise Pedro Amendoeira, est né à Santarém le 12 Juin 1972. Passionné par la musique depuis l’enfance, il entre au Conservatoire à 15 ans et suit des cours de guitare classique pendant 3 ans. Il commence à s’intéresser au Fado en même temps que sa sœur Joana Amendoeira. Il se lance alors en tant que musicien de fado, accompagnant, lors de diverses nuits de fado, les chanteurs de sa région (Ribatejo), en jouant de la guitare basse. Son goût de la guitare portugaise arrive à 25 ans, attiré par l’instrument le plus représentatif de la tradition du fado. Il commence à jouer dans les nuits du fado, et se référant aux deux principaux initiateurs de son évolution vers la guitare portugaise : les musiciens de sa région Gilberto Silva et Carlos Velez. Ce dernier l’invite à jouer pour la Casa Nuno Pereira, où il reste quelques années, puis il est ensuite invité à jouer avec Marisa. Il accompagne également de grands noms tels que Maria Nazareth Cidália Moreira, Celeste Rodrigues, Camané, Maria Amélia Proença, Fernando Maurício, Cristina Branco, Maria da Fé, Anita Guerrero, entre autres, et bien sûr il accompagne toujours Joana Amendoeira, avec laquelle il enregistre son premier disque en 2004. En 2008, il a été invité en tant qu’artiste résident au restaurant Le Hêtre dans le Bairro Alto, où il se produit quotidiennement