PROGRAMME

INFORMATIONS  PRATIQUES

Recevez les annonces de concerts

 

Mardi 7 mars 2017 à 20h17

Johann Friedrich Fasch (1688-1758)

Sonate a 4 en Fa Majeur FaWV N:F2

Largo – Allegro – Largo – Allegro

 

Johann Sebastian Bach (1685-1750)

Recit Wiewohl mein Herz & aria Ich will dir meine Herze schenken

(extraits de la passion selon Saint Matthieu BWV 244)

Aria Er richt's zu seinen Ehren BWV 107

Aria Gott schickt uns Mahanaim zu BWV 19

 

Jan Dismas Zelenka (1679-1745)

Sonate 2 en sol mineur

Andante – Allegro – Andante – Allegro

 

Johann Sebastian Bach

Récit Die Welt wird wieder neu & aria Phoebus eilt mit schnellen Pferden BWV 202

Aria Liebster Gott, erbarme dich BWV 179

Récit Und dieses ist das Glücke et aria Sich üben im Lieben BWV  202

Récit So sei das Band et gavotte finale Sehet in Zufriedenheit BWV 202

Tarif unique 11€

Gratuit pour les enfants de moins de 15 ans

Règlement sur place

Chèque ou espèces uniquement

 

Réservation indispensable

par mail de préférence : resa@lacourroie.org

ou par téléphone : 04 90 32 11 41

 

Placement libre

Concert sans entracte, durée 1h environ

 

Soupe, desserts et boissons vous sont proposés

à partir de 19h15 et à l’issue du concert

Boissons : 1€

Soupe : 3€

Desserts : 2€

 

Réserver

en cliquant ici

 

 

Maïlys de Villoutreys

Soprano

 

Ensemble Tibiades

 

Guillaume Cuiller et Vincent Blanchard

Hautbois

(hautbois baroque, hautbois de chasse, hautbois d'amour)

Nicolas André

Basson

Brice Sailly

Clavecin et orgue

Youen Cadiou

Contrebasse

 

Tibiades ?

C'est le titre d'un recueil de pièces pour instruments à vent composé en 1717 par François Chauvon, élève du grand François Couperin. Ce néologisme fait référence à la tibia romaine, instrument à vent ancêtre des flûtes et hautbois. En intitulant ainsi son œuvre, le compositeur s'inscrit dans l'élan artistique qui, depuis la Renaissance, voue un culte à l'Antiquité. Mais, si ce titre évocateur reflète l'esprit et le goût de son temps, il dévoile aussi le projet de notre ensemble : explorer et faire revivre la littérature de l'époque baroque pour les vents, en particulier pour hautbois et basson.

Les instruments à anches doubles possèdent à l'époque baroque une littérature importante, virtuose et variée. Tantôt plaintifs, jubilatoires ou solennels, le hautbois, le hautbois d'amour, le hautbois de chasse ou le basson sont toujours au service de l'expression des passions. Pour ce programme, ils dialoguent avec la soprano Maïlys de Villoutreys : un florilège d'airs de Jean Sebastien Bach sera accompagné par des sonates de deux contemporains originaux, Johann Friedrich Fasch et Jan Dismas Zelenka.

Après quelques années de violon, Maïlys de Villoutreys intègre à 9 ans la Maîtrise de Bretagne, et découvre ainsi le chant avec Jean-Michel Noël, participant à de nombreux concerts, enregistrements et tournées. Tout en poursuivant des études d'Italien à l'Université, elle est l'élève de Martine Surais au Conservatoire de Rennes, puis se perfectionne avec Isabelle Guillaud et Alain Buet au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, où elle obtient brillamment son Master en 2011. Maïlys de Villoutreys découvre la scène dès son plus jeune âge en interprétant des rôles d'enfants à l'Opéra de Rennes (Sophie dans Let's make an opera de Britten, Yniold dans Pelléas et Mélisande de Debussy). Plus tard, elle est Miss Ellen dans Lakmé à l'Opéra de Rouen, Aspasia dans La Pietra del Paragone (Rossini) au Teatro Regio de Parma, et incarne plusieurs rôles mozartiens : Barberina, puis Pamina au CNSMDP, la Reine de la Nuit (dir. N. Krüger), et plus récemment Melia dans Apollon et Hyacinthe, à la Cité de la Musique à Paris. A l'Opéra Royal de Versailles, elle chante Amour (Orphée et Eurydice, Gluck) dirigée par G. Grazioli, et Clarine (Platée, Rameau) sous la baguette de J-C Malgoire. L'année passée, Maïlys était Clarice dans l'opéra baroque/contemporain d'Antoine Dauvergne et Gérard Pesson avec l'ensemble Amarillis : La Double Coquette (Scène Nationale de Besançon, Grand Théâtre d'Angers, Festival Croisements à Pékin, Festival du French May à Hong Kong, Festival de Sablé-sur-Sarthe, Théâtre de la Ville à Paris, L'Arsenal de Metz, Dock Street Charleston USA, Montclair New Jersey USA...). Elle a également participé à la re-création de l'Oristeo de Cavalli, avec le Concerto Soave, dans une mise en scène d'Olivier Lexa. Son goût prononcé pour le répertoire baroque l'amène à se produire avec de nombreux ensembles : on peut ainsi l’entendre régulièrement avec Amarillis (plus spécialement dans la musique de chambre française), avec Pygmalion (R Pichon) dans des Cantates et Passions de Bach, le Ricercar Consort (P Pierlot), les Musiciens du Louvre (M Minkowski), le Concerto Soave (JM Aymes), l’ensemble Desmarest (Ronan Khalil), les Folies Françoises (P Cohen-Akenine), le Banquet Céleste (D Guillon)… Sa discographie inclut deux récitals : « Chansons de JB de Laborde » avec le Trio Dauphine (Evidence Classics, 2015), et le « Pianto della Madonna » (B Records, 2016) avec l'ensemble Desmarest. L'opéra baroque et contemporain La Double Coquette de Dauvergne et Pesson a été enregistré en 2014 pour NoMadMusic. Maïlys a également enregistré la cantate de Cherubini Clytemnestra, avec Die Kölner Akademie (CPO, 2012), et une Messe du compositeur maltais G Abos, avec le même ensemble (CPO, 2015). L'année prochaine sortira une nouvelle version de L'Enfant et les Sortilèges avec le SWR Stuttgart, dirigé par S Denève, dans lequel elle chante une Pastourelle et la Chouette. Ses prochains projets en 2017 incluent plusieurs récitals avec l'ensemble Desmarest et l'ensemble Amarillis, un enregistrement et plusieurs concerts avec la flûtiste Juliette Hurel et l'ensemble Les Surprises (Alpha), et la suite de la tournée de La Double Coquette dans les maisons d'opéra de Lille, Nantes et Angers. Elle chantera également Marta, dans l'oratorio de Caldara Maddalena ai piedi di Cristo en ouverture du Festival de La Chaise Dieu et à l'Opéra de Rennes.

Guillaume Cuiller a étudié le hautbois avec Bernard Delcambre, Daniel Arrignon et Jacques Tys, avant de poursuivre dans les CNSM de Lyon et Paris. Il consacre aujourd'hui la majeure partie de son activité à la pratique des instruments anciens. Il collabore notamment régulièrement avec Les Musiciens du Louvre (Marc Minkowski), Stradivaria (Daniel Cuiller), Opéra Fuoco (David Stern), Les Inventions (Patrick Ayrton) et Pulcinella (Ophélie Gaillard). Titulaire du Certificat d'Aptitude, il enseigne au CRR de Versailles ainsi qu'au CRC Maurice Ravel de Levallois.

 

Après plusieurs récompenses en hautbois moderne (Chateauroux, Tours, Ville de Paris), Vincent Blanchard se spécialise dans la pratique du hautbois baroque et obtient en 2000 un DEM au CNR de Tours. Depuis il se produit avec plusieurs ensembles spécialisés en musique ancienne tels que Le Concert Spirituel, Les Talens Lyriques, Les Arts Florissants dans des festivals en France et à l'étranger (Allemagne, Japon, USA etc.).

 

Brice Sailly collabore avec différents ensembles dont La Rêveuse,  Le Collegium Vocal de Gand, Clématis, Stradivaria et Pulcinella. Ouvert à d’autres domaines musicaux, il est membre fondateur du groupe de création musicale franco-islandais Süsser Trost et a collaboré avec Murcof et Marion June, musiciens de la scène électronique. Titulaire du Certificat d’Aptitude, il enseigne le clavecin au CRR de Rueil-Malmaison et la basse-continue au sein du Département de Musique Ancienne du CRR de Toulouse.

 

Youen Cadiou a étudié à Saint-Malo puis au CRR de Paris et en Hollande au conservatoire royal de La Haye (contrebasse historique et violone). Il étudie également auprès de Barre Phillips et de François Rabbath. Il interprète le répertoire baroque avec les ensembles Opera Fuoco, La Tempête, les Surprises, les Musiciens du Louvre, Aédès, Trondheim barokk mais également le jazz (Voice Messengers, Walter Thompson, Antoine Berjeaut, AUM, Kris Davis, Michael Attias, Quentin Sirjacq, Frantz Loriot, Ping Machine).

 

Nicolas André commence ses études musicales par le saxophone et obtient en 1997 le Certificat d'aptitude d'enseignement artistique. Après ce premier cycle d'études, il se consacre au basson moderne puis aux bassons anciens. Il étudie notamment avec Marc Vallon au CNSM de Paris. Il se produit avec les principaux ensembles de musique ancienne de France, joue et enregistre avec le Concert  Spirituel (dir. Hervé Niquet) , Opera Fuoco (dir. David Stern), Les Musiciens du Louvre,  et se produit très régulièrement avec l'Ensemble Philidor, l'Ensemble Jacques Moderne (dir. Joël Suhubiette)... Il enseigne également les bassons moderne et baroque aux CRD de Blois