Mardi 27 et mercredi 28 Février 2018 à 20h18

"Le fils de Roméo et Juliette et autres drames minuscules"

3 petits opéras composés par Vincent Bouchot

d’après l’humoriste Pierre-Henri Cami (1884-1958)

« Le Droit du Seigneur, drame lyrique médiéval »

« Le Désenglandé de la forêt vierge, drame bourgeois et exotique »

« Le Fils de Roméo et Juliette ou l’Enfant de la haine »

Entre les opéras, strip-tease masculin et chansons Renaissance.

Trio Musica Humana / Bianca Chillemi • piano

Yann Rolland • contreténor

Martial Pauliat • ténor

Igor Bouin • baryton

 

INFOS PRATIQUES

 

Tarif unique 11€

Gratuit pour les enfants de moins de 15 ans

Règlement sur place (Attention, pas de CB !)

 

Réservation indispensable

par mail de préférence : resa@lacourroie.org

ou par téléphone : 04 90 32 11 41

 

Placement libre

Concert sans entracte, durée 1h15 environ

 

Soupe, desserts et boissons vous sont proposés

à partir de 19h15 et à l’issue du concert

Boissons : 1€

Soupe : 3€

Desserts : 2€

Trio Musica Humana

Le Trio Musica Humana est créé au sein de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, par trois étudiants issus de sa Maîtrise : Yann Rolland (contre-ténor), Martial Pauliat (ténor) et Igor Bouin (baryton).

Voyageant dans la musique et le temps, le Trio Musica Humana  met en lumière la modernité des thèmes et des textes des compositions des grands musiciens de l’époque de la Renaissance, de Clément Janequin (1485-1558) à Claudin de Sermisy (1490-1562), de William Byrd (1543-1623) à Thomas Weelkes (1576-1623), de Josquin Desprez (1450-1521) à Jean Mouton (1459-1522).

Digne héritier du célèbre ensemble Clément Janequin, le TMH explore avec une rare intensité ce répertoire passionnant de la musique à trois voix de la Renaissance, redonnant vie à ces œuvres par une interprétation truculente, passionnante et non dénuée d’humour.

Yann, Martial et Igor n’hésitent pas à inviter d’autres complices artistiques, chanteurs, compositeurs, organistes et clavecinistes, pour aborder un répertoire plus vaste comme la musique d’Henry Purcell (1659-1695), de Jean-Sebastien Bach (1685-1750), de Guillaume de Machaut (1300-1377),… et même le répertoire contemporain à travers les créations de Vincent Bouchot (né en 1966).

Une approche lumineuse d’un répertoire souvent mal compris, qui amène le Trio Musica Humana à se produire dans toute la France et à l’étranger.

Yann Rolland

Martial Pauliat

Igor Bouin

Vincent Bouchot

Bianca Chillemi

Yann Rolland • contreténor

Yann étudie le chant au sein de maîtrises de Radio France, de Paris et de Notre Dame ainsi qu’au département de Musique Ancienne au Conservatoire de Paris.

Il est sollicité pour participer, en soliste, en ensemble à un par voix ou comme choriste, dans les ensembles spécialisés dans les répertoires Baroque et Renaissance, tels Le Concert Spirituel, Pygmalion, Les Arts Florissants, Les Musiciens du Louvre Grenoble, La Grande Écurie, Les Siècles, l’Ensemble Clément Janequin, Doulce Mémoire, La Main Harmonique…

Se nourrir continuellement de rencontres, curiosités et aventures humaines et musicales, est sans doute le moteur essentiel de sa pratique du chant.

Martial Pauliat • ténor

Martial commence ses études musicales à la manécanterie des Petits Chanteurs Limousins. A l’âge de 16 ans, sa passion et sa motivation pour le chant l’entraine à quitter sa ville natale pour intégrer la Maitrise de Notre Dame de Paris. Il a eu l’occasion d’y travailler avec Lionel Sow, Sylvain Dieudonné, Margreet Hönig, Udo Reinemann, Alain Buet,…

Passionné de musique ancienne, il a eu l’occasion de travailler le chant avec Dominique Vellard  et Gerd Türk ainsi que la basse continue avec Frederic Michel au Conservatoire de Boulogne-Billancourt où il y obtient son diplôme de fin d’étude avec mention.

En 2014, il crée Hybris , ensemble spécialisé en Musique Baroque dont il est le directeur artistique.

Martial se produit régulièrement avec le Concert Spirituel, l’ensemble Clément Janequin, l’ensemble Doulce mémoire, l’ensemble Aedes, les Traversées Baroques, l’ensemble Pygmalion,…

Igor Bouin • baryton

Igor commence le chant à l’âge de 9 ans au sein du choeur Charles Brown de Boulogne sur mer dirigé par Danièle Facon. Du Conservatoire de Lille, en passant par la Maîtrise de Notre Dame puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Igor se perfectionne en chant auprès d’Yves Sotin et en direction de choeur auprès de Lionel Sow et de Christine Morel. Ses principales activités en dehors du TMH : l’ensemble Aedes (direction Mathieu Romano), le Concert Spirituel (direction Hervé Niquet), l’ensemble Clément Janequin (direction Dominique Visse) et quelques rôles d’opéra rigolos…

Vincent Bouchot • compositeur

Je suis né en 1966 à Toulouse. Je suis chanteur et compositeur à parts égales et, dans ces deux domaines, autodidacte.

Mes études ont été littéraires (à l'École Normale Supérieure) et mes recherches universitaires consacrées à l'oeuvre de Perec et à celle de Jules Verne.

En tant qu'interprète je me suis spécialisé, depuis mes débuts professionnels en 1987, dans deux domaines qui communiquent souvent : la polyphonie de la Renaissance et la création contemporaine. Renaissance avec Dominique Visse et l'ensemble Clément Jannequin, dont je suis membre depuis 1994, et avec lequel j'ai sillonné la planète, et enregistré une douzaine de disques; musique contemporaine plutôt en free lance, ou avec des ensembles tels que les Solistes XXI (Rachid Safir) ou XXI.n (Claude Georgel). D'autres répertoires, le baroque français ou italien du XVIIème siècle, la mélodie ou la chanson française, l'opéra bouffe, me sont chers, tout m'étant moins familiers.

J'ai eu la chance et l'honneur de créer en soliste une dizaine d'opéras, notamment d'Henri Pousseur (Leçons d'enfer), de Gérard Pesson (Forever Alley), Alexandros Markeas (Outsider) ou Aurélien Dumont (Chantier Woyzeck), et d'innombrables pièces vocales d'Edith Canat de Chizy, Pascale Criton, Claire-Mélanie Sinnhuber, Misato Mochizuki, Oscar Strasnoy, Philippe Leroux, Bruno Gillet, Pierre-Yves Macé, Jose Manuel Lopez Lopez, Luis Naon, Tom Johnson, Francisco Luque, etc.

Avec le pianiste et compositeur Denis Chouillet (sous le regard de la metteuse en scène Nathalie Duong) nous avons conçu et interprété de nombreux spectacles, alliant le répertoire de la mélodie française ou de la chanson à la création la plus pointue, dans un esprit essentiellement burlesque ("La Bibliothèque du professeur van Mosselen", "Qu'est-ce qu'on s'emmerde à Caracas, belle marquise", "Détournements", "Mirages").

Je suis donc également un compositeur prolifique, beaucoup tourné vers la musique vocale bien sûr, auteur à ce jour de neuf opéras dont un "Ubu" créé à l'Opéra Comique en 2002 dans une mise en scène de Mireille Larroche (avec Françoise Pollet et Jean-Philippe Courtis dans les rôles de Mère et Père Ubu) et "Cantates de Bistrot", d'après les "Brèves de comptoir" de Jean-Marie Gourio, en 2005 à la Péniche Opéra.

Au gré des amitiés et admirations j'ai écrit pour des interprètes tels que Sandrine Piau ("Galgenlieder", enregistrés chez Naïve en 2011), Françoise Masset, Eva Zaïcik, Alexandre Tharaud, Lionel Peintre, Alain Buet, mais aussi pour l'Orchestre Pasdeloup, l'Orchestre de Paris ("Je ne sais pas chanter" sur un livret original de Daniel Picouly, créé en 2014 à la salle Pleyel et repris en juin 2016 par l'Orchestre de Mulhouse) ou les maîtrises de Radio-France et de Notre-Dame de Paris. J'ai reçu de la SACEM le prix Francis et Mica Salabert, et de la SACD le prix du nouveau talent lyrique.

Bianca Chillemi • piano

Bianca Chillemi baigne dans un univers riche en sonorités et en couleurs depuis sa plus jeune enfance : issue d’une famille d’artistes argentins immigrés en France, elle découvre le jazz, le folklore, et la peinture grâce à ses parents. C’est son père, pianiste et compositeur, qui le premier lui insuffle le sens du rythme et la passion du piano. Bianca310Une solide formation classique au Conservatoire de Paris (CRR) fera le reste. Elle en sort couronnée d’un premier prix (DEM), obtenu première nommée à l’unanimité avec les félicitations du jury. Déjà titulaire d’un master dans la classe de lied et mélodie d’Anne Le Bozec et Emmanuel Olivier au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), elle obtient un second master dans la classe de direction de chant d’Erika Guiomar et Nathalie Dang.

Au cours de sa formation, Bianca a bénéficié des conseils d’éminents artistes parmi lesquels David Walter, Michel Moragues, le Quatuor Ysaye, Hortense Cartier Bresson, Hartmut Höll, Andrea Corrazziari, Axel Bauni, Eric Battaglia, Jan Philip Schulze, Ariane Jacob, Susan Manoff …

Ses goûts éclectiques lui font aborder un très large répertoire, du classique au contemporain, du lied à l’opéra, les formations allant du duo à l’orchestre. C’est au gré des rencontres et des collaborations que sa personnalité se construit : en 2007, elle enregistre un CD avec l’Ensemble Vocal Aedes (dir. Mathieu Romano) pour l’œuvre « Via Crucis » de Liszt. Sa rencontre avec les étudiants du Jeune Chœur de Paris puis avec ceux du Conservatoire National Supérieur de Paris marque le début de sa passion pour la voix : elle noue de plus en plus de collaborations étroites avec les chanteurs, ce qui l’amène à fonder en 2012 son propre ensemble dédié à la musique de chambre du XXème siècle avec voix, l’Ensemble Maja. L’ensemble est lauréat du Concours Musiques d’Ensemble de la FNAPEC en février 2014 à Paris. Il a déjà réalisé plusieurs créations mondiales, parmi lesquelles on peut citer la création d’œuvres des compositeurs Daniel D’adamo, Francisco Alvarado, Matias de Roux, Mathieu Bonillat … Passionnée par le lied et la mélodie, Bianca Chillemi est finaliste en novembre 2015 du concours Nadia et Lili Boulanger à Paris avec la soprano Marianne Croux.

Elle participe au Voyage à Reims de Rossini à l’abbaye de Royaumont en mai 2015, opéra mis en scène par Stephan Grögler, sous la direction musicale de Carlos de Aragon. Son vif intérêt pour la musique contemporaine l’amène à être sélectionnée par le festival d’Aix-en-Provence pour l’académie Voix et Création en juillet 2015. En mars 2016, elle est pianiste chef de chant sur la production de la Cité de la Musique à Paris de l’opéra de Betsy Jolas, Iliade L’amour, sous la direction de David Reiland.

Bianca est soutenue par la Fondation Meyer et le mécénat Société Générale.