INFOS PRATIQUES

 

Tarif unique 11€

Gratuit pour les enfants de moins de 15 ans

Règlement sur place (Attention, pas de CB !)

 

Réservation indispensable

par mail de préférence : resa@lacourroie.org

ou par téléphone : 04 90 32 11 41

 

Placement libre

Concert sans entracte, durée 1h15 environ

 

Soupe, desserts et boissons vous sont proposés

à partir de 19h15 et à l’issue du concert

Boissons : 1€

Soupe : 3€

Desserts : 2€

Quatuor Debussy & Jacky Terrasson

Note de programme

À l’occasion du centenaire de la disparition du maître Claude Debussy, le Quatuor souhaite lui rendre hommage en 2018 grâce à une programmation spécialement centrée sur le mythique compositeur. Forts de leurs échanges et de leurs rencontres sur scène, les membres du Quatuor Debussy proposent pour cela à Jacky Terrasson de les rejoindre dans ce projet « hommage ».

Deux parties rythmeront le concert. Tout d'abord, les musiciens joueront une relecture inédite d'un des préludes de Debussy : cet hommage à la musique française sera l’occasion d’un aparté tout particulier dans le monde du jazz. Ensuite, dans une deuxième partie, Jacky Terrasson vous fera découvrir son univers jazz aux côtés du Quatuor Debussy. Inspiré par les mélodies du compositeur Maurice Ravel, il a collaboré avec l'Orchestre National de Lyon et l'Orchestre National de Bordeaux Aquitaine avec Lionel Belmondo. Jacky Terrasson se joint au Quatuor Debussy, pour un mélange de sonorités classiques et jazz entre écriture et improvisation autour de Claude Debussy.

Les envolées du piano de Jacky Terrasson se marient avec l'énergie des cordes du Quatuor Debussy et propose un concert original et plein de surprises.

Il ne s’agit pas d’un quatuor qui accompagne un pianiste de jazz ou inversement, mais bien de la création d’un nouveau groupe. Ce quintette se marie à merveille et ravit nos oreilles en nous offrant un répertoire sur mesure.

DEBUSSY ON JAZZ !

Jacky Terrasson • piano jazz

Quatuor Debussy

Christophe Collette • violon

Marc Vieillefon • violon

Vincent Deprecq • alto

Cédric Conchon • violoncelle

Mardi 13 mars 2018 à 20h18

Le Quatuor Debussy, 25 ANS D’EXISTENCE

UN QUATUOR DE DIMENSION INTERNATIONALE

Premier Grand Prix du concours international de quatuor à cordes d’Évian 1993, Victoire de la musique 1996 ("meilleure formation de musique de chambre"), le Quatuor Debussy jouit d’une reconnaissance professionnelle incontestable. Voilà maintenant plus de vingt-cinq ans que le Quatuor partage avec les publics du monde entier ses interprétations musicales sur les scènes les plus prestigieuses. Japon, Chine, États-Unis, Canada, Russie, Australie… ses tournées régulières lui ont permis de se faire un nom sur tous les continents.

UNE SOIF INSATIABLE DE RENCONTRES

Parmi les valeurs et engagements du Quatuor Debussy, on retrouve la curiosité, la surprise, le renouvellement, la découverte et le partage.  En créant des passerelles avec différents domaines artistiques comme la danse (Maguy Marin, Anne Teresa De Keersmaeker, Wayne Mac Gregor, Mourad Merzouki…), le théâtre (Philippe Delaigue, Richard Brunel, Jean Lacornerie…) ou encore les musiques actuelles (Olivier Mellano, Robert le Magnifique, Franck Tortiller, Yael Naim…) et le cirque (Cie Circa), le Quatuor Debussy défend la vision d’une musique "classique" ouverte, vivante et créative.  Ayant depuis longtemps choisi de mettre l’accent sur l’échange, le Quatuor Debussy anime en outre chaque année des ateliers pédagogiques en direction des enfants et s’inscrit dans des projets à destination de publics divers (personnes âgées, détenus, malades…).  Il est également à l’initiative de concerts-rencontres pour tous afin de faire partager sa passion pour les musiques d’hier et d’aujourd’hui.

LA TRANSMISSION DU QUATUOR À CORDES

Depuis son origine, le Quatuor Debussy s’investit activement aux côtés des jeunes quatuors à cordes en vue de leur transmettre les savoirs qu’il a lui-même reçu des grands maîtres. Outre le cycle spécialisé qu’il dirige au Conservatoire de Lyon depuis 2011, le Quatuor Debussy dispense son enseignement au sein de divers stages de musique et notamment à l’occasion de son Académie d’été, proposée depuis 1999 au mois de juillet dans le cadre de son festival "Cordes en ballade".

LE QUATUOR DEBUSSY CÔTÉ DISQUES

Bientôt 30 disques, 3 disques à 4 ffff Télérama, de multiples diapasons, de nombreuses étoiles et des Chocs : l’activité discographique du Quatuor Debussy est dense et passionnante ! Après l’intégrale des quatuors de Chostakovitch (Arion), le Quatuor Debussy continue à enrichir sa collection notamment en musique française (Bonnal, Debussy, Onslow, Ravel/Fauré, Witkowski, Lekeu) qu’il a complété en 2014 avec un nouveau disque consacré à Claude Debussy et André Caplet. Il nous entraîne aussi dans ses explorations artistiques : collaboration sur l’album intitulé "La Chair des Anges" d’Olivier Mellano (Naïve), deux albums de comptines pour enfants avec Philippe Roussel (Enfance et musique), la transcription de concertos pour piano de Mozart et sa version du célèbre Requiem de Mozart pour quatuor à cordes  (Decca - Universal Music France). Côté actualité, le Quatuor Debussy a sorti en 2016 l’album "Filigrane", enregistré avec le contrebassiste Jean-Louis Rassinfosse et le pianiste et compositeur Jean-Philippe Collard-Neven.

Les partenaires

Le Quatuor Debussy est conventionné par le Ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes), la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Ville de Lyon. Il est soutenu par la SPEDIDAM, l’association musique nouvelle en liberté et la Banque Rhône-Alpes. Le Quatuor Debussy est en résidence au Théâtre Impérial de Compiègne pour les saisons 2016-2017 et 2017-2018.

Jacky Terrasson • piano jazz

 

Jacky Terrasson, le plus voyageur des pianistes de jazz, est “un pianiste du bonheur” (Telerama). Il fait partie de ces musiciens jubilatoires, capables de transporter son public vers l’euphorie.

Né à Berlin en 1965, d’une mère américaine et d’un père français, il grandit à Paris. Il débute le piano à l’âge de 5 ans et après des études de piano classiques au Lycée, il étudie le jazz notamment avec Jeff Gardner. Sa rencontre avec Francis Paudras (dont le film «Round Midnight» raconte son émouvante rencontre avec Bud Powell) constitueront une étape importante dans son parcours initiatique du jazz. Jacky part alors aux Etats-Unis pour le Berklee College Of Music. En 1993, Il remporte le prestigieux concours Thelonious Monk et part en tournée avec Betty Carter. Il décide d’habiter à New York où il réside encore aujourd’hui.

Un an exactement après son triomphe au concours Thelonious Monk, Jacky Terrasson est présenté dans le New York Times magazine comme “l’un des trente artistes susceptibles de changer la culture américaine dans les trente prochaines années” et signe avec le prestigieux label Blue Note.

Il réalise ces trois premiers disques en trio pour le label Blue Note (Jacky Terrasson, Reach, Alive). Puis il s’adonne à plusieurs collaborations: «  Rendez-vous » avec Cassandra Wilson, «What it is » au côté de Michael Brecker et Mino Cinelu. A partir de 2001, il enregistre pour le label Blue Note: “A Paris” – interpretation presonnelle de standards de la chanson francaise), “Smile” (Meilleur album Jazz de l’année aux Victoires du Jazz en 2003 et Django d’or), et l’album solo “Mirror”.

Ce franco-américain n’a cessé au cours de sa carrière de nous enthousiasmer : par ses prestigieuses collaborations (Dee Dee Bridgewater, Dianne Reeves, Jimmy Scott, Charles Aznavour, Ry Cooder...), par sa musique minimaliste et énergique forgée avec le batteur Leon Parker et le bassist Ugonna Okegwo à la basse – un trio considéré comme l’un des meilleurs trio de jazz des années 90… Et par cette intuition, cette ouverture à la découverte des futurs talents dans ses nombreux groupes (citons Eric Harland, Ben Williams, Jamire Williams, Justin Faulkner).

En Février 2012, Jacky Terrasson signe avec Universal Jazz France. Son premier disque “Gouache” sortira à l’Automne, une célébration joyeuse de ses 20 ans de carrière. Il y est entouré de la fine fleur de la jeune génération jazz new-yorkaise ainsi que de Michel Portal, Stephane Belmondo, Minino Garay et la chanteuse Cecile McLorin-Salvant.

Il se produit régulièrement en solo et en trio dans les plus grands festivals de Jazz (Montreal, San Francisco, Montreux, North Sea Jazz, Marciac), dans les plus prestigieux festivals de piano (Klavier Ruhr Festival, Lucerne, La Roque d’Anthéron, Piano aux Jacobins). Il joue régulièrement en Asie (principalement au Japon, en Corée du Sud et en Chine), en Europe et aux Etats-Unis.

Pour décrire son jeu, on cite à son égard Bud Powell pour sa vélocité soigneusement contrôlée, Ahmad Jamal pour son sens de la respiration mais aussi sa connaissance des compositeurs savants francais (Ravel, Fauré, Debussy). Fondant sous ses doigts les inventions et les couleurs des plus grands pianistes d’hier et d’aujourd’hui, il a créé son propre style, tout en subtilité, fraîcheur, aisance et désir de réinventer, encore et toujours.

En 2014, Jacky signe sur le label Impulse! et sort un opus festif “Take This”, avec un solide trio américain et quelques invités spécialement choisis comme Sly Johnson (beatbox) et Adama Diarra (percusionniste). Le disque sera nominé aux Victoires du Jazz, dans la catégorie Meilleur Album Jazz de l’Année.

En 2015, il devient l’ambassadeur Musical des Champagnes Krug, pour une tournée prestigieuse de dégustations musicales qui le conduira à Berlin, Rome, Londres, San Francisco, Hong-Kong et Tokyo. C’est aussi l’année de la consécration avec un concert à L’Olympia, accompagné de tous ses amis dont Stephane Belmondo, Marcio Faraco, Minino Garay, et les chanteuses Cecile McLorin, Mathilde et Anne Sila.

En 2016, Jacky retrouve son ami de 30 ans Stephane Belmondo pour enregistrer “Mother”, le deuxième disque sur le label Impulse! produit par Jean-Philippe Allard. Un duo facétieux, intime et complice. Au printemps 2017, Jacky se produira également dans un projet “Ravel et le Jazz” avec l’ONBA, et ses complices Stephane et Lionel Belmondo.