INFOS PRATIQUES

 

Tarif unique 11€

Gratuit pour les enfants de moins de 15 ans

Règlement sur place (Attention, pas de CB !)

 

Réservation indispensable

par mail de préférence : resa@lacourroie.org

ou par téléphone : 04 90 32 11 41

 

Placement libre

Concert sans entracte, durée 1h15 environ

 

Soupe, desserts et boissons vous sont proposés

à partir de 19h15 et à l’issue du concert

Boissons : 1€

Soupe : 3€

Desserts : 2€

Jeudi 12 et vendredi 13 avril 2018 à 20h18

Ground floor invite

Alice Julien-Laferrière • violon

Eléna Andreyev • violoncelle`

Angélique Mauillon • harpe

Étienne Galletier • théorbe

Pierre Gallon • clavecin & orgue

"Il Genio Inglese"

Nicola Mattéis et les violonistes de la cour d'Angleterre

Ground Floor a été créé en 2013 par un groupe de musiciens passionnés de musique et de recherche.

Rendre à la musique sa puissance de transformation et d'interrogation - telle est la préoccupation des musiciens de Ground Floor, attachés à faire parler ce répertoire qui répand aujourd'hui encore ses parfums charmants, enivrants, stimulants.

Explorer les infinies possibilités qu'offre la basse continue, cœur battant de la musique des 17e et 18e siècles, en matière d'interprétation et d'instrumentation, expérimenter en s'appuyant tant sur le texte lui-même que sur son contexte (philosophique, littéraire, artistique, historique voire socio-politique): ainsi Ground Floor cherche à offrir au public une musique vivante, spontanée, fraîche et pleine de sens.

Ground Floor est un ensemble d'instruments d'accompagnement : soutenir la voix, humaine ou instrumentale, pour en mettre en lumière le discours, les couleurs, les affects, les actions et passions - par l'échange, l'écoute et la collégialité, et sans jamais oublier l'esprit d'aventure.

programme

 

Nicola Matteis  (vers 1670 – vers 1698)

Suite en Ré majeur

Prélude, Andamento, Allemanda,  Corrente alla maniera francese e italiana, Aria

 

Johann Schop 1590-1667/John Dowland

Lachrime Pavaen

 

Nicola Matteis

Ground "Per far la mano"

 

Godfrey Finger

Sonate en si bémol majeur

Grave, Largo, Allegro, Adagio

 

Nicola Matteis

Suite en si bémol majeur

Adagio, Allemande, Burlesca, Pavana Armoniosa, Il Russignolo

 

Godfrey Finger

Suite en ré mineur (extraite des Airs Anglois) Ouverture, A Farewell, Air, Jigg

 

John  Banister

Ground (The Division Violin)

 

Matthew Locke

Suite en mi mineur : Pavan, Almand,Courante, Ayre, Saraband, Jigg

 

Nicola Matteis

Suite en la mineur : Passaggio Rotto, Adagio, Movimento Incognito, Alamanda ad imitatione d'un tartaglia, Sarabanda Amorosa, Andamento con imitatione del basso, Gavotta

Alice Julien-Laferrière

Eléna Andreyev

Angélique Mauillon

Etienne Galletier

Pierre Gallon

Alice Julien-Laferrière • violon baroque

La musique, la nature et la littérature sont au coeur de ma vie. Afin d’ancrer mon métier de musicienne au sein des préoccupations de notre temps, et notamment de l’écologie, je réunis ces différentes passions dans les projets que je propose avec l’Ensemble Artifices. Ces projets se développent à l’image de mes utopies artistiques et humaines, suivant la progression de mes réflexions et s’enrichissant de rencontres singulières.

L’une de ces rencontres fut celle de Mathilde, avec laquelle nous fondons le Duo Coloquintes. Le premier disque du duo, aboutissement de plusieurs années de pratique et de recherches, Froberger en tête à tête, est paru en 2016.

En marge de ces deux projets je donne des concerts en soliste ou au sein d’autres ensembles de musique baroque tant en France qu’à l’étranger, et tout particulièrement au sein de l’Ensemble Correspondances, des Surprises, et du Concert Brisé.

Elena Andreyev • violoncelle

Elena Andreyev a étudié en France, en Russie, puis s'est perfectionnée auprès de Robert Cohen et de Christophe Coin. Son parcours tissé de rencontres, de curiosités, d'appétits de toutes sortes lui a permis de développer un art à la croisée de bien des chemins: de l'opéra baroque (les Arts Florissants) à la musique improvisée (Fred Frith, Antonin-Tri Hoang), en passant par  la musique de chambre (trio anpapié) le théâtre musical et la création d'oeuvres contemporaines (Atem, ensemble s:i.c.) - un art inséparable d'une écriture poétique, photographique, plastique, de sorte que chaque geste, chaque sensation trouverait sa conséquence dans quelque forme conjointe, quelque expression amie.

Elle enregistre "Portrait d'un Violoncelle dans son Atelier" (œuvres de Pesson, Lachenman, Aperghis et Pattar) pour le label La Courroie. Le premier volume des suites pour violoncelle seul de J.S.Bach, enregistré en septembre 2014, vient de paraître aux editions Son An Ero.

Elle enseigne depuis 2012 le violoncelle et le violoncelle baroque au CMA du XVe arrondissement de Paris.

Après des études de harpe classique auprès de Josette Rives et de Christophe Truant, Angélique Mauillon choisit de se spécialiser dans l'interprétation des musiques anciennes.

Elle suit l'enseignement d'Eugène Ferré au CNSMD de Lyon, et de Mara Galassi à la Scuole Civiche de Milano.

Angélique Mauillon se fait l’interprète d’un vaste répertoire allant du XIIIe au XVIIIe siècle.

Ainsi, elle joue de la harpe médiévale avec les ensembles Alla Francesca et Tasto Solo, et de la harpe renaissance avec les ensembles Doulce Mémoire et Les Jardins de Courtoisie.

Enfin, elle participe à de nombreuses productions de musique baroque avec la harpe triple, au sein d'ensembles tels qu'Elyma, La Fenice, Le Concert d'Astrée, Le Poème Harmonique, Il Seminario musicale, Artaserse.

Elle se produit régulièrement en recital aux côtés de son frère, le baryton Marc Mauillon, avec lequel elle explore également le répertoire des XIVe et XVe siècles, en compagnie de P. Hamon et V. Biffi.

Elle a collaboré à plus d'une vingtaine d'enregistrements pour les labels Alpha, ZIG-Zag territoires, Eloquentia, Ricercar, etc…

Titulaire du Certificat d'Aptitude, Angélique Mauillon enseigne la harpe ancienne au CRR de Tours et au CNSMD de Lyon.

Etienne Galletier • théorbe

Après avoir étudié la guitare classique aux conservatoires de Chalon, Paris, Strasbourg et Barcelone mais essentiellement dans sa chambre, il découvre le théorbe et se forme au CNSM de Lyon auprès d'Eugène Ferré. Il se passionne pour la pratique de la basse continue à travers laquelle il développe ses capacités d'adaptation musicale, assouvit ses envies d'improvisation et perfectionne sa lecture de clef d'ut.

C'est le début de grands écarts sonores entre des productions d'opéra tel que Jules César de Haendel avec J.C.Malgoire à l'Opéra royal de Versailles, d'enregistrements comme celui du Carnaval de Venise de Campra avec l'orchestre du Concert Spirituel et des concerts plus intimistes : en récital dans des petites églises polonaises, ainsi qu'en duo avec la harpiste Angélique Mauillon . Il aime aussi passer du temps à déchiffrer des fac-simile de la bibliothèque de Bologne avec l'ensemble Philomèle ou arranger des morceaux de Jimmy Hendrix ou Steve Reich pour les spectacles de l'ensemble Boréades.

Si son quotidien est fait d'innombrables voyages en train et d'une grande diversité de rencontres, rien ne compte plus que les aventures humaines et musicales qui se construisent dans le temps : avec l'ensemble Les Surprises ou avec les musiciens de Ground Floor.

Pierre Gallon • clavecin & orgue

Pierre Gallon est diplômé des classes de musique ancienne du CNSMD de Paris conduites par Olivier Baumont et Blandine Rannou. Par ailleurs, il reçoit les précieux conseils d’Elisabeth Joyé, de Pierre Hantaï et de Blandine Verlet lors de stages et master-classes. Parallèlement, il profite de sa formation de claveciniste pour s’initier, sous le regard protecteur d’Yvonne Gide, à l’orgue baroque sur le magnifique Parizot (1746) de Notre-Dame de Guibray à Falaise avec lequel il partage encore une complicité privilégiée.

Que ce soit en solo ou au continuo, dans des formations telles Les Traversées Baroques, La Rêveuse, Pygmalion, Les Musiciens du Paradis ou Le Poème Harmonique, Pierre Gallon est depuis plusieurs années invité par de nombreux festivals et saisons musicales en France et à l'étranger. Il a également participé à une dizaine d’enregistrements pour Alpha, Zig-Zag, Mirare, K617…

En 2012, avec l’ensemble In Musica Veritas qu’il a cofondé, il sort un disque de pièces inédites, écrites pour la Semaine sainte en Italie au XVIIe  siècle.

Il vient de signer, sous le label L’Encelade son premier enregistrement solo consacré à l’éditeur de la Renaissance Pierre Attaingnant (Choix de France Musique, 5 Diapasons, *** de Classica).