Vendredi 27 et samedi 28 avril 2018 à 20h18

Mozart, dernier fils de Bach ?

COMPLET

©Jean Gaudy

Trio Anpapié

Alice Piérot • violon

Fanny Paccoud • alto

Eléna Andreyev • violoncelle

Programme

 

Jean Sébastien Bach 1685-1750

Largo et Fugue BWV 526 Sonate pour orgue n°2 transcrite par Mozart pour trio à cordes KV 404a

Variations Goldberg n°25 et n°26  BWV 988

 

Wolfgang Amadeus Mozart 1756-1791

Divertimento en Mi bémol Majeur KV 563 (1788)

    Allegro

    Adagio

    Menuetto

    Andante

    Menuet

    Allegro

INFOS PRATIQUES

 

Tarif unique 11€

Gratuit pour les enfants de moins de 15 ans

Règlement sur place (Attention, pas de CB !)

 

Réservation indispensable

par mail de préférence : resa@lacourroie.org

ou par téléphone : 04 90 32 11 41

 

Placement libre

Concert sans entracte, durée 1h15 environ

 

Soupe, desserts et boissons vous sont proposés

à partir de 19h15 et à l’issue du concert

Boissons : 1€

Soupe : 3€

Desserts : 2€

Fortes d’expériences musicales différentes autant que croisées, Alice Piérot, Fanny Paccoud et Elena Andreyev mettent à l’œuvre, dans le travail du trio à cordes, certaines de leurs plus chères préoccupations d’interprètes. Tissé subtil des individus, de leurs frontières, de leur capacité d’échange, le trio à cordes implique de chacun une présence entière; accord de trois sons, couleurs primaires de l’harmonie, c’est un précipité de musique.

Le trio à cordes est loin d’avoir un répertoire aussi fourni que celui du quatuor, il a cependant inspiré, depuis le début de la période classique, plus d’une œuvre extraordinaire. Schoenberg ne disait-il pas que le Trio KV.563 de Mozart était son meilleur quatuor à cordes ?

Fondé en 2002, le Trio anpapié, par choix esthétique et souci d’authenticité, joue sur des cordes en boyaux et tente d’accorder instruments et archets avec pertinence.

Le commerce avec les compositeurs, morts ou vifs, la confrontation avec l’œuvre, dans son moment d’écriture comme sous les regards successifs qui l’ont menée jusqu’au XXIe siècle, l’apprentissage et le jouer par cœur des partitions, sont autant de sentiers qu’emprunte anpapié pour concerter.

Alice Piérot

Fanny Paccoud

Elena Andreyev

Alice Piérot • violon

Diplômée du CNSM de Lyon, lauréate de concours internationaux de musique de chambre, Alice Piérot s'oriente vers la musique baroque en 1988, devient membre des "Musiciens du Louvre" (dir. M. Minkowski) et sera leur violon-solo pendant de nombreuses années. Elle est depuis 2004 le Premier violon du "Concert Spirituel" (dir. H. Niquet).

Alice Piérot consacre cependant la plus grande part de son activité à la musique de chambre avec notamment l'ensemble "Amarillis" (Héloïse Gaillard et Violaine Cochard) dont elle est l’invitée privilégiée. Elle fonde en 2002 « les Veilleurs de nuit »(Diapason d’or de l’année 2003 pour les Sonates du Rosaire de Biber {label Alpha}) , le trio à cordes « Anpapié » aux côtés de Fanny Paccoud et Eléna Andreyev et joue régulièrement en duo avec la piano-fortiste Aline Zylberajch.

Alice Piérot enseigne au conservatoire d'Aix-en-Provence, enregistre pour de nombreuses radios françaises et européennes, et possède une discographie riche de plus de quarante enregistrements.

Bâtisseuse et fille de la campagne, elle investit en 2002 une ancienne usine proche d'Avignon et la transforme en vaste vaisseau musical, La Courroie, qui accueille aujourd’hui concerts, résidences, créations et enregistrements, expérimentant de nouvelles formes de diffusion et de pratiques de la musique, de la plus ancienne à la plus contemporaine.

Fanny Paccoud • alto

Diplômée du conservatoire de Strasbourg, Fanny Paccoud s’oriente d’abord vers la musique de chambre et la création. Depuis 1999, elle forme un duo avec le pianiste Michel Gaechter, explorant un riche répertoire allant de Mozart à Schoenberg. Elle participe à plusieurs créations et enregistrements, dont Forever Valley de Gérard Pesson, Momo de Pascal Dusapin, Ai confini dell’ oscurità de Claudio Gabriele, Veillée, et le Petit Chaperon Rouge de Georges Aperghis … On la retrouve aussi parfois aux côtés de musiciens de jazz et improvisateurs.

Si la musique de chambre et la musique contemporaine occupent une grande part de son activité, Fanny Paccoud n’en exclut pas pour autant une recherche approfondie de l’interprétation de la musique ancienne sur instruments d’époque. Elle est membre, en tant que violoniste et altiste, du Concert Spirituel (H. Niquet), de l’Ensemble Amarillis, des English Baroque Soloists (J.E. Gardiner), du Concert Brisé (W. Dongois), de Pygmalion (R. Pichon), des Ambassadeurs (A. Kossenko)…  avec lesquels elle parcourt le monde, et effectue de nombreux enregistrements.

En 2002, elle fonde avec la violoniste Alice Piérot et la violoncelliste Elena Andreyev, le Trio à cordes Anpapié, qui se consacre tout particulièrement au répertoire dit Classique. (Enregistrement en 2011 des trios de Hyacinthe Jadin pour le label La Courroie).

Eléna Andreyev • Violoncelle

 

Diplômée du conservatoire Tchaïkovski de Moscou et titulaire d’un premier prix au Conservatoire National Supérieur Musque de Paris dans la classe de Christophe Coin, Elena Andreyev pratique de façon parallèle le violoncelle baroque et le violoncelle moderne. Membre des Arts Florissants, elle se produit également en récital, dans les deux répertoires, ainsi qu’en formation de chambre avec divers ensembles, l’ensemble s:i.c., notamment, dont elle fait partie depuis 1989. Elle collabore avec de nombreux compositeurs, (Sextuor, Commentaires et Entre Chien et Loup de Georges Aperghis, Forever Valley de Gérard Pesson) et s’intéresse à des formes expérimentales, avec le groupe Wandelweiser de Berlin, Giovanna Marini La Bague Magique ou Fred Frith Landing, Setaccio. Elle est dédicataire de pièces pour violoncelle seul de Georges Aperghis et de Gérard Pesson.

En 2002, elle fonde avec Alice Piérot, violon, et Fanny Paccoud, alto, le Trio à cordes Anpapié.