Vendredi 25 et samedi 26 janvier 2019

Tendresse & Passion

Étienne Mangot • violoncelle & baryton à cordes

Aline Zylberajch • pianoforte

La fin du XVIIIe siècle est témoin d’un foisonnement d’expérimentations dans le domaine instrumental : les vents, les claviers se transforment, mais aussi les cordes. L’un des instruments les plus fascinants est certainement le baryton : doté de 30 cordes, il possède trois jeux : jeu de viole, jeu de harpe et jeu de luth. Certaines cordes sont pincées, d’autres frottées par l’archet, d’autres résonnent par sympathie...

Aux côtés de cet instrument magique, un violoncelle à 5 cordes accompagné par le pianoforte, feront découvrir un répertoire souvent inédit, à la lisière entre baroque, Empfindsamkeit et classicisme, où la recherche d’une nouvelle expressivité conduit souvent les compositeurs vers de passionnantes expérimentations.

programme

 

Carl Philip Emanuel Bach (1714-1788)

Adagio ma non tanto

(Sonata a viola da gamba e basso en ré majeur Wq 137)

 

Joseph Haydn (1732-1809)

Allegro (Trio 109 en do majeur pour baryton, alto & basse)

Cristoph Schaffrath (1709-1763)

Largo (Sonate en sol majeur pour viole & clavier obligé)

Carl Philip Emanuel Bach

Arioso (Sonata a viola da gamba e basso en do majeur Wq 136)

 

Karl Fridrich Abel (1723-1787)

Allegretto – Allegro (pièces pour viole seule)

 

Carl Philip Emanuel Bach

Allegro moderato

(Sonata per il Cembalo è Viola en sol mineur Wq 88)

Allegro (Sonate en sol mineur pour piano Wq 65/17)

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

Rondo Allegro

(Sonate en si bémol majeur pour basson & violoncelle K 292)

 

Carl Philip Emanuel Bach

Poco Adagio (Sonate en la mineur pour flûte seule Wq 132)

Andante – Allegretto

(Sonata a viola da gamba e basso en do majeur Wq 136)

 

Carl Philip Emanuel Bach

Andante (Sonatina en do mineur pour piano Wq 103 H457)

 

Johann Christoph Friedrich Bach (1732-1795)

Sonata per il cembalo o Piano-Forte et Violoncello obligato, en ré majeur

Allegro – Larghetto – Rondo

INFOS PRATIQUES

 

Tarif unique 11€

Gratuit pour les enfants de moins de 15 ans

Règlement sur place (Attention, pas de CB !)

 

Réservation indispensable

par mail de préférence : resa@lacourroie.org

ou par téléphone : 04 90 32 11 41

 

Placement libre

Concert sans entracte, durée 1h15 environ

 

Soupe, desserts et boissons vous sont proposés

à partir de 19h15 et à l’issue du concert

Boissons : 1€

Soupe : 3€

Desserts : 2€

Étienne Mangot • violoncelles & baryton

Après de classiques études de violoncelle à Nice et Paris, Étienne Mangot se tourne vers l’interprétation sur instruments anciens. Il étudie le violoncelle baroque et la viole de gambe, et se perfectionne au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon.

Passionné par tous les instruments « da gamba », en continuelle recherche, il collabore avec luthiers et archetiers pour reconstruire des modèles rares aux timbres particuliers, notamment un baryton à cordes de Pierre Jaquier.

Il enseigne au conservatoire de Nice, se produit et enregistre avec Café Zimmermann (Pablo Valetti), Les Passions (Jean-Marc Andrieu), Akadêmia (Françoise Lasserre), Les Lunaisiens (Arnaud Marzorati) et La Chapelle Rhénane (Benoît Haller). En musique de chambre, il joue aux côtés d’Aline Zylberajch, Pierre Hantaï, Hugo Reyne, Flavio Losco, Alice Piérot et Freddy Eichelberger.

En 2008, il fonde l’ensemble Filigrane qui rassemble des musiciens complices, jouant chacun plusieurs instruments, amoureux du grain du son et du tissage des voix.

Diplômée en clavecin, histoire de la musique et analyse du CNSM de Paris, Aline Zylberajch a poursuivi ses études au New England Conservatory de Boston, USA.

 A son retour en France, elle a participé aux premières productions d'ensembles tels La Chapelle Royale, Les Musiciens du Louvre, Le Parlement de Musique, avec lesquels elle a enregistré nombre d'opéras et d'oratorios. Ces concerts ont nourri sa prédilection pour la musique vocale et ses résonances dans l‘écriture pour le clavier. Plus tard, sa rencontre avec la musique de C.P.E. Bach l'a guidée vers le pianoforte: en soliste et avec ses partenaires de musique de chambre, elle s'attache à partager sa passion pour la diversité des paysages sonores des claviers anciens, et à proposer, aux côtés des œuvres majeures du répertoire, la découverte de compositeurs injustement méconnus.

Aline Zylberajch a réalisé de nombreux enregistrements discographiques, très favorablement accueillis  (Diapason d'or, 10 de Répertoire, Choc du Monde de la Musique, Recommandé par Classica, Gramophone, Early Music Review...)

Parmi les plus récents, un enregistrement avec Alice Piérot consacré à CPE Bach sur un Tangentenflügel  (Testaments et Promesses, l'Encelade), deux CD en duo avec Martin Gester : Caprices, oeuvres pour deux clavecins et clavecin et orgue (K617), et Mozart, grandes oeuvres à quatre mains  (K 617),  "De Prague à Vienne", oeuvres originales pour mandoline et fortepiano avec Florentino Calvo (la Follia Madrigal), CPE Bach, quatuors pour pianoforte, flûte, alto violoncelle ( NoMad music), Haydn, trios pour pianoforte, flûte et violoncelle ( Parnassie)

 

Elle enseigne le clavecin à l'Académie Supérieure de Musique de Strasbourg ainsi que dans le cadre du département de pédagogie du CNSM de Paris, et elle est fréquemment sollicitée pour des cours d'interprétation (France, Autriche, Espagne, Pologne, Allemagne, Mexique, USA, Japon, Australie)