Samedi 19 octobre 2019 à 20h19

Emile Parisien Quartet

Emile Parisien • saxophone

Julien Touery • piano

Ivan Gélugne • contrebasse

Julien Loutelier • batterie

COMPLET

« Double Screening »

Nouvelle pierre apportée à l’édifice d’un quartet qui connaît un changement avec l’entrée en piste de Julien Loutelier,  à la batterie, Double Screening  est une affirmation, une manifestation : celle de l’imagination fertile d’un musicien dont les partenaires sont en phase avec leur leader. Un funambule que ces dernières années ont confirmé comme une pièce maîtresse de la scène jazz européenne, dont il avait poussé la porte dès l’adolescence. Qu’il joue sous son nom propre ou qu’il se glisse dans la peau d’un sideman convoité, le saxophoniste imprime sa marque et sa gestuelle singulière partout où il passe. Récemment, ses contributions – parmi beaucoup d’autres – aux Circles d’Anne Pacéo, au Night Walker de Vincent Peirani ou à la French Touch de Stéphane Kerecki ont été autant de cailloux jubilatoires tout au long d’un chemin qui le voit par ailleurs taper sur l’épaule de quelques géants, tels Daniel Humair, Michel Portal, Jeff Mills ou Joachim Kühn.

L’hyperactivité d’Émile Parisien a sans doute quelque chose à voir avec le Double Screening  dont on ne sait encore s’il est un bien ou un mal de notre temps. Mais le saxophoniste, homme jeune en prise directe avec son époque, n’est pas dupe et a voulu articuler tout le propos de son nouveau répertoire autour de la prolifération des images, du flux incessant des réseaux sociaux et des déboires informatiques qui en sont les corollaires, des compositions, d’une revigorante brièveté pour la plupart d’entre elles et qui collent parfaitement à l’urgence lyrique qui habite le groupe depuis sa création.

Double Screening est une collection de scénarios brefs – on a presque envie de parler de courts-métrages – fourmillant de détails (cordes du piano frappées, bruissement des percussions, claquements de becs). On peut être pris de vertige, parfois, au contact de ce quatuor à l’unisson de ses petites folies. Mais c’est là une ivresse qui vaut bien qu’on s’abandonne à une musique qui n’a pas fini de surprendre.

INFORMATIONS PRATIQUES

 

Tarif unique 11€

Gratuit pour les enfants de moins de 15 ans

Règlement sur place

Attention, pas de CB !

 

Réservation indispensable

par mail de préférence :

resa@lacourroie.org

ou par téléphone : 04 90 32 11 41

Placement libre

Durée du concert max 1h30, sans entracte

 

Soupe, desserts et boissons vous sont proposés

à partir de 19h15 et à l’issue du concert

Boissons : 1€

Soupe : 3€

Desserts : 2€

Louis Sclavis Quartet

Louis Sclavis • clarinettes

Benjamin Moussay • piano

Sarah Murcia • contrebasse

Christophe Lavergne • batterie

Dimanche 20 octobre 2019 à 20h19

COMPLET

"Characters on a wall"

Louis sclavis  "Characters on a wall"

Ce nouveau projet est né de deux envies

La première de continuer mon travail musical avec Sarah Murcia, Benjamin Moussay et Christophe Lavergne commencé en 2015 avec la création de « loin dans les terres",

la deuxième de continuer ma collaboration avec le plasticien Ernest Pignon Ernest.

Le projet Napoli's walls créé en 2002 se consacrait uniquement au travail d'Ernest à Naples; pour celui-ci je me suis inspiré de neuf de ses interventions; Pasolini à Rome, Mhamoud darwich à Ramalla, Jean Genet à Brest, etc ....

Je cherche comme souvent à trouver dans les collages in situ d'Ernest une dynamique, un moteur qui vont faire naître un rythme, une émotion, un chant.

Pour La course de Rimbeau de Charleville Meziere à Paris et qui l'emmènera jusqu'en Abyssinie, j'ai composé une danse chaotique, alors que pour ce que j'ai appelé « l'heure Passolini » j'ai écris une annonce sentencieuse suivi d'une valse mélancolique.

Cette formule avec basse batterie piano que je n'avais pas utilisée depuis assez longtemps me permet, avec un son d'orchestre classique, de travailler une écriture différente des précédentes

et paradoxalement me donne une sensation de nouveauté.

Louis Sclavis

Les neuf tableaux de cette création sont :

Darwich dans la ville (LS)

L'heure Pasolini (LS)

Jean Genet à Brest (LS)

Charleville Paris, Aden (LS)

La dame de Martigues (LS)

Extases (LS)

prisons(LS)

Shadows and lines (Benjamin Moussay)