Samedi 3 octobre 2020 à 20h20

Dimanche 4 octobre 2020 à 11h00

COMPLET

Sarbacanes

Octuor de vents classiques

Neven Lesage & Gabriel Pidoux • hautbois

Arthur Bolorinos & Roberta Cristini • clarinettes

Alessandro Orlando & Felix Roth • cors

Alejandro Pérez & Florian Gazagne • bassons

Agustin Orcha Mata • contrebasse

"Célébrations"

Sérénades viennoises pour octuor à vent

Ludwig van Beethoven (1770-1827)

Ouverture des Créatures de Prométhée

Josef Mysliveček (1737-1781)

Octuor n°1 en Mib Majeur

Ludwig van Beethoven

Rondo WoO 25

Josef Mysliveček

Quintette pour 2 cors de chasse, 2 hautbois, basson

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

Sérénade en Mib majeur K.375

vidéo

Beethoven • Final-presto op.103

Résidence de Sarbacanes

à la Courroie novembre 2019

INFORMATIONS PRATIQUES

 

Tarif unique 11€

Règlement sur place

Attention, pas de CB !

 

Réservation indispensable

par mail de préférence :

resa@lacourroie.org

ou par téléphone : 04 90 32 11 41

Placement libre

Durée du concert 1h15 sans entracte

 

Sous réserve :

Soupe, desserts et boissons vous sont proposés

à partir de 19h15 et à l’issue du concert

Boissons : 1€

Soupe : 3€

Desserts : 2€

Sarbacanes est un ensemble dédié à la musique du XVIIIème siècle mettant à l’honneur les instruments à vent. A la Courroie, ils seront 9 musiciens pour jouer des pages d’octuor à vent classique (2 hautbois, 2 clarinettes, 2 cors, 2 bassons, 1 contrebasse)

Au cours  des années 1770-1820 cette formation instrumentale fut extrêmement populaire dans l’Empire des Habsbourg, qui comprenait des territoires très vastes allant de la mer Adriatique à la mer baltique, et de la Belgique aux frontières Est de l’actuelle Tchéquie. Ce groupe d’instruments à vent étaient employés originellement pour les divertissements d’extérieurs (célébrations, Tafelmusik) et par les harmonies militaires ;

Dès le moment où l’Empereur Joseph II place un octuor permanent à son service, chaque petite cour princière cherche à l’imiter. La raison de l’adoption de ces formations dans les royaumes de l’Empire fut également motivée par le goût pour les opéras : l’habitude était d’en réaliser des transcriptions pour octuor à vent afin de pouvoir écouter dans toutes les situations des extraits instrumentaux des dernières création à la mode avec un nombre réduits de musiciens.

Le très haut niveau des instrumentistes à vent, notamment issus de Bohême, va conduire à l’écriture de pages d’un grand raffinement par ne nombreux compositeurs, qui verront dans l’« Harmoniemusik » un genre propre à servir leurs idées musicales. Mozart, Beethoven, Krommer, Went, ou Rosetti pour ne citer que quelques noms, pousseront l’écriture pour octuor à vent jusqu’à des niveaux élevés de complexité d’écriture, et exploiteront les ressources les plus spectaculaires permis par cet effectif en terme de combinaisons de timbre et d’effets dynamiques.

Fondé à partir d’un effectif de deux hautbois, basson et clavecin, l'ensemble Sarbacanes comprend à présent différentes formations permettant d’interpréter des répertoires allant de la sonate en trio aux sérénades à grand effectif de l’époque classique.

Les projets en cours témoignent de la diversité des activités de l’ensemble : sonates de Zelenka (Venise, Fondation Cini), transcriptions de musiques de François Couperin (Fondation Royaumont), enregistrement des Ouvertures avec cors de chasse de Telemann (parution en novembre 2019 au label initiale), Dialogues Sacrés de Bach pour soprano et basse (collaboration avec Caroline Arnaud et Renaud Bres). Sarbacanes développe actuellement un octuor à vent classique qui bénéficie du soutien du programme eeemerging+ piloté par le Centre Culturel d’Ambronay.