Septembre 2021

Dimanche 19 à 11h et 20h21

Illuminations

POUR QUATUOR À CORDES ET VOIX

Quatuor Bela

JULIA WISCHNIEWSKI • soprano

Programme

Wolfgang Amadeus MOZART
Quatuor n°3 « Milanais » en Sol Majeur K 156 (1772)
Presto • Adagio • Tempo di Minuetto

Benjamin BRITTEN
Three Divertimenti
March • Waltz • Burlesque

Wolfgang Amadeus MOZART
Lieder
« Das lied der trennung » K519 – Le chant de la séparation
« Als Luise Die briefe ihres ungetreuen liebhabers verbrannte » K520 – Quand Louise brûla les lettres de son amant infidèle

Benjamin BRITTEN sur des poèmes d’Arthur RIMBAUD
« Illuminations » Opus 18 (1939)
Version pour quatuor et voix.
Fanfare • Villes• Phrase • Antique • Royauté • Marine • Interlude • Being Beauteous • Parade •  Départ

“Depuis 15 ans, “les enfants terribles du quatuor français ” écrivent un parcours singulier, entre tradition et modernité.”

Attachés au répertoire ancien du quatuor à cordes, qu’ils défendent au sein des programmations classiques d’excellence en France et à l’étranger (Philharmonie de Paris, Théâtre Mariinsky, BeethovenFest…), les musiciens du quatuor Béla ont à cœur d’inscrire la tradition du quatuor à cordes dans la vie musicale contemporaine.
Leur travail de commandes et de créations en lien avec des compositeurs de différentes générations (Philippe LEROUX, Francesco FILIDEI, Benjamin de la FUENTE, Jean-Pierre DROUET, François SARHAN, Daniel D’ADAMO, Thierry BLONDEAU, marco STROPPA, Jérôme COMBIER, Garth KNOX, Bruno DUCOL, Noriko BABA, Karl NAEGELEN, Frédéric AURIER, Robert HP PLATZ, Aurelio EDLER-COPES, Frédéric PATTAR …) a été couronné en 2015 par le Prix de la Presse Musicale Internationale.
C’est avec une conviction sincère, guidé par la personnalité et l’œuvre de Béla Bartok, que le quatuor imagine des rencontres avec des personnalités éclectiques. En témoigne “Si oui, oui. Sinon non” avec le rockeur culte Albert Marcœur, “Impressions d’Afrique” avec l’immense griot Moriba Koïta, “Jadayel” en compagnie des maîtres palestiniens Ahmad Al Khatib et Youssef Hbeisch…
Le jeu du quatuor Béla, reconnu pour sa “technique diabolique” (Télérama) et son engagement musical, se met volontiers, ces dernières années, au service des compositeurs d’Europe centrale du début du 20ème siècle comme Janacek, Schulhoff, Krása, Bartok, Szymanovsky, Webern…
Sa discographie a été saluée par la critique internationale (ffff Télérama, Luister 10 Award, Gramophone Critic’s Choice Award, Prix Charles Cros, Diapason, Le Monde…).