Juillet/Août 2021

Samedi 31 juillet à 20h21
Dimanche 1er Août à 11h

Alice Piérot • violon
Lucile Boulanger • viole de gambe
Dominique Serve • clavecin et orgue

D’une enfance de jeune comédienne, Lucile Boulanger a gardé un goût et un plaisir à modeler le discours, à phraser les émotions. C’est cette justesse même que l’apprentissage précoce de la viole de gambe vient accentuer : épaulée par ses professeurs (Ariane Maurette, Christine Plubeau, Jérôme Hantai, Christophe Coin), Lucile s’immerge dans l’ascèse joyeuse requise par la viole. Son exigence lui ouvre les portes du CNSM de Paris, dont elle sort en 2009 avec les plus hautes distinctions, et se voit récompensée de plusieurs prix internationaux (Concours Bach-Abel de Köthen, Società Umanitaria de Milan, Musica Antiqua de Brugge).

Affûtant sa pratique sur différentes pierres, Lucile Boulanger trouve autant de bonheur à mêler la voix de sa viole aux polyphonies du consort (L’Achéron, Ricercar Consort, Musicall Humors) et au continuo opératique (Pygmalion, Correspondances, Les Talens Lyriques, etc…), qu’à l’exercice rigoureux du récital en France et à l’étranger. Tantôt accompagnant, tantôt accompagnée, ses collaborations avec les interprètes les plus en vue nourrissent son imaginaire et sa curiosité (Philippe Pierlot, Christophe Rousset, Justin Taylor, Claire Lefilliatre, Lucile Richardot, François Lazarevitch, Alexis Kossenko, etc…).

Ses enregistrements (Sonates de Bach ou C.P.E. Bach-Graun-Hesse avec Arnaud de Pasquale) sont salués par la critique et font l’objet de nombreuses récompenses (Diapason, fffff, Choc de Classica, Coup de Coeur Charles Cros). Son dernier disque consacré à Forqueray et à des transcriptions de sonates italiennes de violon fait dire à la critique « tantôt, c’est l’énergie qui vous bouscule, tantôt la caresse qui vous fait frissonner, tantôt l’émotion nue qui vous bouleverse, mais c’est partout la même justesse, la même densité. ». Le BBC Music Magazine juge ce dernier disque « irrésistible », et compare sa liberté de jeu à celle de Jacqueline du Pré.

A contre-courant d’une sédimentation des pratiques actuelles de la musique ancienne, Lucile Boulanger se refuse à ne voir en la viole que le vaisseau d’une tradition esthétique révolue. Aussi ses projets en cours visent-ils à étoffer et émanciper le répertoire contemporain de la viole, en passant commande d’oeuvres et en faisant la part belle dans ses programmes à celles qui existent déjà (notamment chez Hersant). Des compositions lui sont d’ores et déjà dédiées.

http://www.lucileboulanger.com

Dominique Serve a étudié l’orgue avec Xavier Darasse à Toulouse et avec Harald Vogel en Allemagne du Nord. Il a côtoyé des facteurs d’orgue importants, tels que Jean-Loup Boisseau, Jürgen Ahrend, Bertrand Cattiaux, Pascal Quoirin, Gene Bedient et a ainsi développé une grande connaissance en facture d’orgue.

Il a joué dans de nombreux festivals (Saintes, Poitiers, Avignon, Venise, Madrid Casa de Velasquez…), ainsi qu’à Paris (Notre-Dame), Toulouse, Lyon, et a réalisé plusieurs tournées aux U.S.A. Avec l’ensemble Les Temps Présents qu’il a fondé, il a développé des collaborations régulières avec le Centre de Musique Baroque de Versailles (Amadis de Lully, Requiem de Campra, Tancrède de Campra, David et Jonathas de M.A. Charpentier, productions qui ont été dirigées par Olivier Schneebeli).

José Van Dam, Jean-Claude-Malgoire, Dominique Vellard, William Dongois, Olivier Schneebeli, Alice Piérot, Lucile Boulanger, Monique Zanetti, Noémi Rime, François Bazola font partie des musiciens remarquables avec lesquels il a partagé sa passion de la musique, en petit effectif ou avec l’ensemble Les Temps Présents. Depuis 2000, il donne des concerts d’improvisation avec Louis Sclavis, ainsi qu’avec Michel Godard et développe son activité de création.

Alice Piérot met l’essentiel de son énergie rayonnante au service de la musique. Diplômée du CNSM de Lyon, lauréate de concours internationaux de musique de chambre, Alice Piérot s’oriente vers la musique baroque en 1988. Elle sera Violon-solo des Musiciens du Louvre de Marc Minkowski pendant de nombreuses années puis du Concert Spirituel d’Hervé Niquet.

Invitée privilégiée de l’ensemble “Amarillis” dont elle est le Premier-violon, elle consacre aujourd’hui la plus grande grande part de son activité à la musique de chambre. (Amarillis, Les inAttendus, Trio Anpapié, duo avec la « pianofortiste » Aline Zylberajch, …).

Alice Piérot  enregistre régulièrement pour les radios françaises et européennes, et possède une discographie riche de plus de cinquante enregistrements, parmi lesquels celui des Sonates du Rosaire de Biber (label Alpha) récompensé en 2003 d’un Diapason d’or de l’année.

Plutôt des champs que de la ville, c’est en bâtisseuse qu’elle investit en 2002 une ancienne usine proche d’Avignon et la transforme en vaste vaisseau musical. La Courroie accueille aujourd’hui concerts, résidences, créations et enregistrements, expérimente de nouvelles formes de diffusion et de pratiques de la musique, de la plus ancienne à la plus contemporaine. Alice Piérot y fonde l’Orchestre du jour, un orchestre de « proximité », alliant sobriété énergétique, collégialité et haute qualité musicale.

Dietrich BUXTEHUDE

Sonatae a due

Programme

Dietrich Buxtehude (1637-1707)
Praeludium Buxwv 163
Sonate III Op 1
Sonate VI op 1
Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621)
Pavana Lachrimae
Dietrich Buxtehude
Sonate IV Op 1
Sonate V Op 2